Gabriel Prévost peaufine le risque grands comptes

La "Deal Team" de l'assureur-crédit participe à l'optimisation des décisions d'arbitrage concernant ses principaux clients.

Depuis les bureaux flambants neufs d'Atradius France en bord de Seine à Levallois-Perret, Gabriel Prévost joue l'équilibriste, car son équipe occupe "un positionnement intéressant, à la frontière entre risque et commercial". Le numéro deux mondial de l'assurance-crédit (contrôlé par l'espagnol Catalana Occidente) a innové il y a dix ans en lançant cette "Deal Team", un nom interne à l'origine mais désormais "reconnu comme un atout par nos assurés et les courtiers", selon Mickaël Tachon, l'un de ses cinq membres. Elle a pour objet le suivi dédié des grands comptes du groupe en France. Soit environ 200 assurés, désignés par le montant des primes perçues, mais pas seulement : "Nous nous adaptons aux besoins d'accompagnement exprimés par l'assuré, son courtier ou notre service commercial", note Gabriel Prévost. Il s'agit "d'aboutir, sur chaque décision d'arbitrage, au meilleur équilibre entre les enjeux commerciaux de l'assuré et les risques que nous sommes prêts à prendre". [...]

Consultez l'article complet publié par l'Agefi le 19 Octobre 2017, en téléchargeant le document PDF ci-dessous.

Documents associés

Contenu associé

Les marchés les plus prometteurs de 2017

Rapport

Les économistes d'Atradius ont identifié les marchés les plus prometteurs de 2017. Ces marchés émergents ont connu un fort développement depuis 3 ans, et devraient continuer de progresser en 2016.

Prévision défaillances Août 2017

Rapport

Atradius prévoit une baisse de 3% cette année et de 2% l’année prochaine des défaillances d’entreprises sur les marchés développés, menées par la robuste reprise économique de la zone Euro.

Avertissement

Les informations figurant sur ce site sont uniquement fournies à titre indicatif et ne doivent pas être utilisées à d’autres fins que celles mentionnées. Nous vous remercions de bien vouloir vous reporter aux réglementations et accords en vigueur. Aucunes informations ne peuvent être considérées comme créant un droit, une obligation ou engageant la responsabilité d’Atradius y compris pour juger de la moralité d’un ou de plusieurs acheteurs. Si Atradius juge de la moralité d’un acheteur, elle le fait pour le compte de son arbitrage et en aucun cas au bénéfice de ses assurés ou toute autre personne. En aucun cas, Atradius, ses partenaires ou sociétés apparentées, agents ou employés, ne pourront être tenus responsables envers les lecteurs ou toute autre personne pour toute décision ou mesure prise sur la foi des informations contenues dans cette carte, ou pour tous dommages indirects, particuliers ou similaires, même si ces personnes ont été avisées de l’éventualité de tels préjudices.