Atradius et l’Etat concluent un accord CAP RELAIS

L'actualité d'Atradius

Atradius et l’Etat ont signé un nouvel accord CAP RELAIS destiné à renforcer l’efficacité du dispositif public CAP/CAP+ de soutien du crédit interentreprises.

Pour encourager la reprise d’activités des entreprises françaises confrontées à une crise sans précédent, Atradius et l’Etat ont signé un nouvel accord CAP RELAIS destiné à renforcer l’efficacité du dispositif public CAP/CAP+ de soutien du crédit interentreprises. Ce dispositif transitoire prévoit jusqu’à la fin de l’année, un partage des risques entre les assureurs-crédit et l’Etat et doit permettre la montée en puissance progressive de CAP/CAP+.

Face à la crise inédite par son ampleur et sa brutalité, qui frappe de plein fouet l’activité et la trésorerie des entreprises, le crédit interentreprises est un élément essentiel pour assurer la continuité des échanges commerciaux et encourager le redémarrage de l’activité économique. En couvrant les entreprises contre le risque de défaillance, l’assurance-crédit joue un rôle économique majeur dans la sécurisation de la trésorerie des entreprises et du crédit interentreprises.

SOUTENIR PLUS FORTEMENT LE CREDIT INTERENTREPRISES

C’est pourquoi, pour renforcer l’efficacité du dispositif CAP/CAP+ lancé en Avril, Atradius a poursuivi ses échanges avec l’Etat, la CCR et la Fédération Française de l’Assurance et signé un nouvel accord « CAP Relais », visant à soutenir encore plus fortement le crédit interentreprises, dans le contexte de reprise progressive de l’économie et malgré un risque de défaillance en forte augmentation.

Ce dispositif public de réassurance, sous réserve de l’autorisation de la Commission européenne, prévoit jusqu’à la fin de l’année, un partage des risques entre les assureurs-crédit et l’Etat. La Caisse Centrale de Réassurance (CCR) assume 75% des sinistres avec un plafond de pertes, pour les factures impayées émises entre le 16 mars et le 30 décembre 2020.

De leur côté, les assureurs-crédit conservent à leur charge 25% des sinistres et se sont engagés à maintenir globalement leurs couvertures jusqu’à la fin de l’année.

RENFORCER CAP/CAP+ POUR GERER LA REPRISE PROGRESSIVE

CAP Relais est un dispositif transitoire pour faciliter la reprise et la montée en puissance des dispositifs CAP/CAP+. Il donnera aux entreprises plus de flexibilité, en renforçant la sécurisation de leurs ventes et de leur trésorerie, dans un contexte de redémarrage économique progressif. A ce jour cap Relais concerne les acheteurs français avec un plafond de chiffre d’affaires et les discussions se poursuivent pour élargir ce dispositif notamment à l’export.

Yves Poinsot, Directeur général d’Atradius France déclare : « Nous sommes convaincus que cet accord entre l’Etat et les assureurs-crédit soutiendra la reprise économique progressive, en renforçant la trésorerie et la confiance des entreprises, dans le contexte actuel. Par ailleurs, CAP Relais vient compléter CAP/CAP+ et constitue un outil précieux, pour continuer à offrir le meilleur accompagnement à nos clients, en analysant au cas par cas la situation des entreprises. »

Avertissement

Les informations figurant sur ce site sont uniquement fournies à titre indicatif et ne doivent pas être utilisées à d’autres fins que celles mentionnées. Nous vous remercions de bien vouloir vous reporter aux réglementations et accords en vigueur. Aucunes informations ne peuvent être considérées comme créant un droit, une obligation ou engageant la responsabilité d’Atradius y compris pour juger de la moralité d’un ou de plusieurs acheteurs. Si Atradius juge de la moralité d’un acheteur, elle le fait pour le compte de son arbitrage et en aucun cas au bénéfice de ses assurés ou toute autre personne. En aucun cas, Atradius, ses partenaires ou sociétés apparentées, agents ou employés, ne pourront être tenus responsables envers les lecteurs ou toute autre personne pour toute décision ou mesure prise sur la foi des informations contenues dans cette carte, ou pour tous dommages indirects, particuliers ou similaires, même si ces personnes ont été avisées de l’éventualité de tels préjudices.