Market Monitor Biens de consommation Pologne 2018

Market Monitor

  • Poland
  • Consumer Durables

04 avr. 2018

Malgré les bonnes performances de leurs ventes de biens durables, les marges de rentabilité des détaillants se sont détériorées en 2017, mais elles devraient au minimum rester stables en 2018.

 

  • Selon l’office polonais des statistiques, les ventes au détail ont augmenté de 7,3% en glissement annuel en 2017, les ventes de meubles et d’appareils ménagers bondissant même de 9,8%, stimulées par une croissance économique robuste et la vigueur de la consommation des ménages (+4,8%). Cette croissance dynamique des ventes devrait se poursuivre en 2018, puisque les prévisions tablent sur une croissance de 4,7% des dépenses des ménages.
  • Malgré les bonnes performances de leurs ventes de biens durables, les marges de rentabilité des détaillants se sont détériorées en 2017, mais elles devraient au minimum rester stables en 2018. Depuis 2016, non seulement le gouvernement intensifie les contrôles fiscaux, mais il a renforcé la législation pour augmenter les recettes fiscales. Cela signifie que, malgré de bonnes perspectives de ventes, les détaillants sont dans l’incertitude quant à certains aspects de la fiscalité. En 2017, un grand distributeur d’appareils ménagers est devenu insolvable en raison de problèmes fiscaux, et le risque lié à la TVA des distributeurs reste élevé en 2018.
  • L’entrée en vigueur d’une taxe sur les ventes, progressive en fonction du volume du chiffre d’affaires des distributeurs (à l’exclusion des petits détaillants, mais qui affecterait les opérateurs moyens et grands) a été reportée à janvier 2019. La Commission européenne a soulevé certaines questions juridiques à l’égard de cette loi et la Pologne a porté l’affaire devant la Cour de justice de l’UE.
  • Les paiements se font à 60 jours en moyenne, mais les délais dépendent beaucoup du type de produits: ils varient de 30 jours pour l’électronique grand public et le petit électroménager à 180 jours pour le gros électroménager. Une augmentation des faillites a été constatée en 2017 et cette tendance négative devrait se poursuivre en 2018. Cette détérioration est due en partie à l’introduction en 2016 d’une nouvelle procédure de restructuration qui permet à un plus grand nombre d’entreprises qu’auparavant de lancer une procédure.
  • Tout en restant moins nombreuses que dans d’autres secteurs, les faillites de fabricants de meubles ont nettement augmenté en 2017, ce segment axé sur l’exportation ayant souffert de l’appréciation de la monnaie et de la hausse des coûts salariaux. Dans ce segment où la concurrence est forte, on observe un écart croissant entre les grands opérateurs et les petites entreprises, ces dernières étant souvent incapables d’investir et d’accroître leur efficience.
  • Compte tenu de la croissance régulière des ventes, mais aussi des défis signalés ci-dessus tels que la multiplication des contrôles fiscaux, les coûts plus élevés des intrants et l’augmentation des faillites, nous avons quelque peu resserré notre politique de couverture du secteur de la distribution des biens de consommation durables. Toutefois, les perspectives de performance du secteur restent “bonnes” pour l’instant.
Avertissement

Les informations figurant sur ce site sont uniquement fournies à titre indicatif et ne doivent pas être utilisées à d’autres fins que celles mentionnées. Nous vous remercions de bien vouloir vous reporter aux réglementations et accords en vigueur. Aucunes informations ne peuvent être considérées comme créant un droit, une obligation ou engageant la responsabilité d’Atradius y compris pour juger de la moralité d’un ou de plusieurs acheteurs. Si Atradius juge de la moralité d’un acheteur, elle le fait pour le compte de son arbitrage et en aucun cas au bénéfice de ses assurés ou toute autre personne. En aucun cas, Atradius, ses partenaires ou sociétés apparentées, agents ou employés, ne pourront être tenus responsables envers les lecteurs ou toute autre personne pour toute décision ou mesure prise sur la foi des informations contenues dans cette carte, ou pour tous dommages indirects, particuliers ou similaires, même si ces personnes ont été avisées de l’éventualité de tels préjudices.