Baromètre des Pratiques de Paiement Amériques 2019

Communiqué de presse

Prévision d'une augmentation des retards de paiement dans les plus grandes économies d'Amérique du Nord au cours du 2ème semestre 2019.

Les politiques et les conflits liés au commerce international ainsi qu'une augmentation des défaillances devraient impacter négativement les comportements de paiement B2B.

33 % des fournisseurs interrogés aux Etats-Unis, 34 % au Canada et 40 % au Mexique s'attendent à une augmentation du nombre de clients qui retarderont leur paiement de plus de 90 jours, les exposant ainsi à des problèmes de trésorerie et d’allongement du DSO. Aux Etats-Unis, 83 % des répondants du secteur métallurgique, 40 % dans la construction et 33 % dans le secteur IT/électronique s'attendent à une détérioration du comportement de paiement. Au Canada, c'est le cas pour 3 répondants sur 5 dans la construction.  Au Mexique, 64 % des entreprises interrogées dans le secteur des machines et 54 % dans les secteurs des biens d’équipement et de la construction s'attendent à une augmentation du délai de règlement des créances BtoB. Ces constatations ont été établies par le Baromètre des Pratiques de Paiement d'Atradius.

David Huey, Directeur Régional Atradius Etats-Unis, Canada et Mexique explique : « Après dix années consécutives de diminution des défaillances, nous nous attendons dans les mois à venir à une augmentation des retards de paiement en Amérique du Nord. Il s’agit clairement d’une inversion de la tendance par rapport à l'an passé. Ceci est principalement dû aux changements réguliers des politiques commerciales gouvernementales et au ralentissement de l'économie mondiale. Outre l’assombrissement des perspectives en terme de défaillances, cela fait peser une menace importante sur le commerce mondial. »

David Huey, Directeur Régional Atradius Etats-Unis, Canada et Mexique complète : « De plus, cela expose davantage les entreprises nord-américaines aux risques de défaut de paiement BtoB. Gérer les défauts de paiement de manière efficace est l'un des éléments-clés pour la pérennité d'une entreprise. À cet égard, l'assurance-crédit demeure l'outil le plus efficace pour développer une activité en toute sécurité. »

Avec une augmentation attendue des délais de paiement et une dégradation des perspectives économiques, les répondants à l'enquête Atradius souhaitent protéger davantage leur trésorerie. 38 % des répondants au Mexique, 35 % aux Etats-Unis et 30 % au Canada prévoient de vérifier plus fréquemment la solvabilité de leurs acheteurs avant de leur octroyer des conditions de crédit. 33 % des répondants au Canada, 28 % aux Etats-Unis et 18 % au Mexique prévoient d'augmenter leurs provisions pour créances douteuses.

Le Baromètre des Pratiques de Paiement Atradius est une enquête annuelle des pratiques de paiement BtoB, effectuée par Atradius S.A. L'édition américaine analyse le comportement de paiement au Brésil, Canada, Mexique et aux Etats-Unis. L'enquête de cette année a été menée six mois après la conclusion de l'accord commercial ACEUM.

Les résultats de l’enquête sont particulièrement parlants pour les pays membres de l’ACEUM car plus de la moitié des exportations de 56 % des entreprises interrogées dans les trois pays sont effectuées dans la région ACEUM. De plus, 18,3 % des répondants (vs 16,5 % en 2018) exercent leur activité uniquement dans la région. Bien qu'il soit encore tôt pour tirer des conclusions, l'ACEUM semble être positif pour le commerce régional. Pour 87 % des entreprises interrogées au Mexique (contre 81,5 % en 2018) et 92 % au Canada (contre 90 % en 2018), les exportations vers les Etats-Unis ont augmenté ou sont restées stables au cours de l'année écoulée. 7 entreprises interrogées sur 10 ont évoqué des raisons économiques ainsi que les politiques commerciales du gouvernement pour expliquer cette stabilité.

Avertissement

Les informations figurant sur ce site sont uniquement fournies à titre indicatif et ne doivent pas être utilisées à d’autres fins que celles mentionnées. Nous vous remercions de bien vouloir vous reporter aux réglementations et accords en vigueur. Aucunes informations ne peuvent être considérées comme créant un droit, une obligation ou engageant la responsabilité d’Atradius y compris pour juger de la moralité d’un ou de plusieurs acheteurs. Si Atradius juge de la moralité d’un acheteur, elle le fait pour le compte de son arbitrage et en aucun cas au bénéfice de ses assurés ou toute autre personne. En aucun cas, Atradius, ses partenaires ou sociétés apparentées, agents ou employés, ne pourront être tenus responsables envers les lecteurs ou toute autre personne pour toute décision ou mesure prise sur la foi des informations contenues dans cette carte, ou pour tous dommages indirects, particuliers ou similaires, même si ces personnes ont été avisées de l’éventualité de tels préjudices.