L'incertitude commerciale menace l'économie mondiale

Communiqué de presse

Pour la première fois depuis la crise économique mondiale, les faillites d'entreprises devraient augmenter en 2019.

L'escalade des tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine pourrait mener à une augmentation au-delà des 2% initialement prévus par Atradius lors d’une étude en Mai dernier.

 

Des politiques efficaces ont pourtant contribué à stabiliser l'économie mondiale après un début d'année tumultueux, notamment grâce à trois évolutions majeures. La Réserve fédérale a cessé le resserrement monétaire pour adopter une position plus conciliante ; la Chine a pris des mesures pour stimuler son économie, et une trêve dans la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine a ouvert la voie à un accord potentiel.

 

Toutefois, selon Atradius, cela n’améliorera pas les perspectives du commerce mondial et des faillites d'entreprises.

 

John Lorié, Chef Économiste Atradius, déclare : « Le taux de croissance du commerce mondial s'est réduit de moitié au cours de l'année écoulée et la tendance à la baisse du nombre de faillites depuis le début de la crise s'est déjà inversée. L'incertitude persistante, en particulier en ce qui concerne la politique commerciale, continue de peser sur la croissance commerciale et sur les faillites. Les entreprises reportent leurs décisions d'investissement, ce qui a un impact sur les petites entreprises tout au long de la chaîne d'approvisionnement. »

 

Ces perspectives semblent être confortées récemment, par la fin brutale de la trêve temporaire entre les États-Unis et la Chine a ravivé les incertitudes commerciales. Les États-Unis ont annoncé une augmentation des droits de douane à 25% sur 200 milliards de dollars US d'importations chinoises, et envisagent d'appliquer des droits de douane de 25 % sur la quasi-totalité des importations restantes. La Chine a réagi en augmentant les droits de douane à 25 % sur 60 milliards d'USD d'importations en provenance des États-Unis. A noter, que l’application de tarifs douaniers protectionnistes par la Chine n’est pas nécessaire étant donné qu'elle importe moins des États-Unis, mais elle pourrait également montrer une certaine volonté de négocier.

 

L'escalade de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine est une mauvaise nouvelle pour l'économie mondiale, car elle confirme sa position de risque numéro un pour les perspectives mondiales. Avec une éventuelle rencontre entre le président Xi et le président Trump au sommet du G20 le mois prochain, l'espoir qu'un accord puisse être conclu subsiste, mais la plus longue période de grande incertitude que nous vivons actuellement, ralentit déjà le commerce mondial et pousse à la hausse le nombre de faillites d'entreprises.

John LORIE
Chef Economiste Atradius

Avertissement

Les informations figurant sur ce site sont uniquement fournies à titre indicatif et ne doivent pas être utilisées à d’autres fins que celles mentionnées. Nous vous remercions de bien vouloir vous reporter aux réglementations et accords en vigueur. Aucunes informations ne peuvent être considérées comme créant un droit, une obligation ou engageant la responsabilité d’Atradius y compris pour juger de la moralité d’un ou de plusieurs acheteurs. Si Atradius juge de la moralité d’un acheteur, elle le fait pour le compte de son arbitrage et en aucun cas au bénéfice de ses assurés ou toute autre personne. En aucun cas, Atradius, ses partenaires ou sociétés apparentées, agents ou employés, ne pourront être tenus responsables envers les lecteurs ou toute autre personne pour toute décision ou mesure prise sur la foi des informations contenues dans cette carte, ou pour tous dommages indirects, particuliers ou similaires, même si ces personnes ont été avisées de l’éventualité de tels préjudices.