Les défaillances mondiales en augmentation

Communiqué de presse

Les effets des incertitudes persistantes entourant le commerce mondial sont de plus en plus marqués. Avec une hausse de 2,8%, le nombre de faillites d’entreprises dans le monde augmente.

C'est ce que constatent les économistes d’Atradius, n°2 mondial de l’assurance-crédit, dans son étude sur les prévisions des défaillances 2019. L'Amérique du Nord est en tête (+3,2%), devant l'Europe Occidentale (+2,7%). En Asie-Pacifique, pour la première fois depuis 2009, une nette augmentation des défaillances (+1,8%) est attendue. En France, une augmentation significative du nombre de défaillances est prévue (+3%) due à une plus faible demande extérieure pesant sur l’activité économique.

Les tendances : 

  • Avec 3% de hausse, l'Amérique du Nord est la zone où les défaillances sont le plus élevées
  • En Asie-Pacifique, le nombre de défaillances augmente pour la première fois en 10 ans
  • En France, les défaillances d’entreprises devraient augmenter de 3% en 2019


Alors qu'au premier semestre 2019 l'augmentation du nombre de faillites dans le monde concernait principalement l'Europe Occidentale, l'Amérique du Nord est désormais en tête. Les tensions commerciales avec la Chine sont de plus en plus marquées et le nombre de faillites augmente pour la première fois depuis 2010.

Le gouvernement américain a renchéri dans la guerre commerciale avec la Chine au début de l'été en augmentant de 10 à 25% les droits d'importation pour un certain nombre de produits chinois. Plus récemment, des droits de douane de 10%, d'une valeur de 300 milliards de dollars, ont été annoncés sur les importations chinoises. Selon Atradius, les effets négatifs de cette guerre commerciale sino-américaine devraient se faire de plus en plus ressentir et la tendance à la hausse du nombre de défaillances devrait se poursuivre en 2020. De nombreuses entreprises américaines, en particulier dans le secteur vulnérable du commerce de détail, seront touchées. Atradius s'attend à une nouvelle augmentation de 2% du nombre de défaillances d’entreprises aux États-Unis d'ici 2020.

 

« Le nombre de défaillances continue d'augmenter à l'échelle mondiale. Compte tenu des tensions croissantes avec la Chine, il n’est pas surprenant que les États-Unis soient la zone la plus touchée par les défaillances, devant la zone Euro. De plus, la rupture de tendance qui se produit en Asie-Pacifique est également inquiétante, avec une augmentation du nombre de faillites pour la première fois depuis dix ans. Les effets du ralentissement économique mondial se font également sentir en Europe, où avec la contraction de l'économie allemande, il semble inévitable que les défaillances augmentent également aux Pays-Bas.», déclare John Lorié, Economiste en chef chez Atradius.

 

Le Royaume-Uni en tête pour l’Europe Occidentale

Alors que le nombre de faillites en Europe Occidentale devrait augmenter de 2,7% en 2019, une hausse de 0,7% est prévue en 2020. Le ralentissement de la croissance mondiale, les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine, et les risques d'un Brexit sans accord en sont les principales causes.

Au premier semestre 2019, le nombre de défaillances britanniques a augmenté de plus de 8,9% en glissement annuel, la plus forte augmentation en Europe Occidentale. Les prévisions sont encore plus élevées, +10% en 2020, alors même qu’elles sont basées sur un Brexit avec accord...

 

Une situation instable en Italie fragilisant l’économie

L'Italie se trouve également toujours dans une situation périlleuse. Atradius s'attend à ce que le nombre de défaillances augmente de 4%, alors que la croissance économique italienne menace de stagner davantage. L'économie du pays est particulièrement vulnérable maintenant que le gouvernement est tombé, en raison des tensions entre les partenaires de la coalition.

 

Une production industrielle ralentie dont les effets commencent à se faire sentir

Dans le même temps, la croissance économique allemande subit de fortes pressions, passant de 1,5% en 2018 à 0,9% en 2019, en raison principalement d'une baisse de la production industrielle. Le secteur automobile allemand, affiche de mauvais résultats. Selon Atradius, le nombre de défaillances allemandes devrait augmenter de 1% cette année, après quoi elles se stabiliseront en 2020.

 

Focus France

 

  • En France, une demande extérieure plus faible pèse sur l’économie du pays.
  • Les prévisions sont plutôt optimistes concernant la consommation des ménages car la confiance des consommateurs reste résiliente.
  • Néanmoins, les investissements devraient diminuer, dû au ralentissement de la croissance économique.
  • Le nombre de défaillances françaises devrait ainsi être en augmentation limitée de 3% avec certaines régions ressentant déjà une dégradation à la mi-année : l’Ile-de-France, la Bourgogne-Franche-Comté, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Corse. En 2020, le niveau des défaillances devrait rester stable.

 

Avertissement

Les informations figurant sur ce site sont uniquement fournies à titre indicatif et ne doivent pas être utilisées à d’autres fins que celles mentionnées. Nous vous remercions de bien vouloir vous reporter aux réglementations et accords en vigueur. Aucunes informations ne peuvent être considérées comme créant un droit, une obligation ou engageant la responsabilité d’Atradius y compris pour juger de la moralité d’un ou de plusieurs acheteurs. Si Atradius juge de la moralité d’un acheteur, elle le fait pour le compte de son arbitrage et en aucun cas au bénéfice de ses assurés ou toute autre personne. En aucun cas, Atradius, ses partenaires ou sociétés apparentées, agents ou employés, ne pourront être tenus responsables envers les lecteurs ou toute autre personne pour toute décision ou mesure prise sur la foi des informations contenues dans cette carte, ou pour tous dommages indirects, particuliers ou similaires, même si ces personnes ont été avisées de l’éventualité de tels préjudices.