Market Monitor Machines Danemark 2017

Market Monitor

  • Denmark
  • Machines/Engineering

31 oct. 2017

Au cours des 12 derniers mois, environ 60% des entreprises du secteur ont vu leurs marges bénéficiaires augmenter; cette tendance favorable devrait se poursuivre en 2017 et 2018.

  • Le secteur danois des machines et de l’ingénierie, très axé sur l’exportation, a enregistré de bonnes performances ces 2-3 dernières années. Au cours des 12 derniers mois, environ 60% des entreprises du secteur ont vu leurs marges bénéficiaires augmenter; cette tendance favorable devrait se poursuivre en 2017 et 2018, car la valeur ajoutée du secteur devrait continuer à croître en 2017 et 2018 et augmenter d’environ 1%-2% par an. La croissance est soutenue par les exportateurs de produits d’optimisation de l’énergie utilisés dans des domaines tels que le chauffage, le refroidissement et le traitement de l’eau. Il en va de même pour les fournisseurs du secteur des éoliennes en plein essor mondial, et pour les producteurs d’automatismes des processus de fabrication.
  • Cela étant, certains opérateurs du secteur restent à la traîne, comme les entreprises qui dépendent de l’industrie pétrolière et gazière offshore, dont les performances ont été médiocres en 2016. Toutefois, la stabilisation des prix du pétrole et des métaux laisse entrevoir un rebond qui pourrait favoriser à nouveau l’amélioration de la demande de machines.
  • Quant aux producteurs de machines agricoles, leurs perspectives restent moroses en raison de la faiblesse des investissements dans l’agriculture en Europe. Cependant, les récentes hausses des prix du lait, de la viande et des cultures commerciales donnent lieu à un certain optimisme, d’autant que les conditions de financement des agriculteurs danois s’améliorent.
  • Les paiements dans le secteur danois des machines se font à 90 jours en moyenne. Au cours des deux dernières années, le comportement de paiement a été satisfaisant et le nombre de retards et de défauts de paiement et de faillites devrait rester stable en 2017 et en 2018. Toutefois, une légère augmentation des défauts de paiement ne peut être exclue, considérant la nouvelle directive européenne qui permet une restructuration plus rapide des entités en difficulté. Les faillites dans le secteur des machines touchent principalement les petits opérateurs qui dépendent trop d’un petit nombre de gros clients, ont des coûts de production élevés et des difficultés de trésorerie en raison d’un accès restreint au financement bancaire. Par conséquent, nous suivons de très près les petits opérateurs, notre politique générale de couverture du secteur restant généralement ouverte à neutre.

Documents associés

Avertissement

Les informations figurant sur ce site sont uniquement fournies à titre indicatif et ne doivent pas être utilisées à d’autres fins que celles mentionnées. Nous vous remercions de bien vouloir vous reporter aux réglementations et accords en vigueur. Aucunes informations ne peuvent être considérées comme créant un droit, une obligation ou engageant la responsabilité d’Atradius y compris pour juger de la moralité d’un ou de plusieurs acheteurs. Si Atradius juge de la moralité d’un acheteur, elle le fait pour le compte de son arbitrage et en aucun cas au bénéfice de ses assurés ou toute autre personne. En aucun cas, Atradius, ses partenaires ou sociétés apparentées, agents ou employés, ne pourront être tenus responsables envers les lecteurs ou toute autre personne pour toute décision ou mesure prise sur la foi des informations contenues dans cette carte, ou pour tous dommages indirects, particuliers ou similaires, même si ces personnes ont été avisées de l’éventualité de tels préjudices.