Market Monitor Construction Hongrie 2018

Market Monitor

  • Hungary
  • Construction

13 févr. 2018

Les délais de paiement sont en moyenne de 60-120 jours, et le comportement de paiement a été relativement mauvais au cours des 2 dernières années, avec un niveau élevé de délais prolongés de paiement.

  • Dans le secteur de la construction en Hongrie, la situation de la demande reste bonne, avec une augmentation de la valeur ajoutée de 3,4% en 2017 et une augmentation de 110% en glissement annuel en termes de nombre de commandes reçues à la fin de l’année 2017.
  • Les marges bénéficiaires du secteur de la construction sont faibles, principalement en raison de la forte concurrence de ce marché et des faibles niveaux de prix. Les marges ont augmenté en 2017, mais une baisse est prévue pour 2018, en raison de la hausse des prix des matières premières et des coûts de main d’œuvre.
  • L’endettement et la dépendance vis-à-vis du financement bancaire sont élevés dans le secteur hongrois de la construction. De nombreuses petites entreprises sont sous-capitalisées et ont besoin de financement externe, mais seule une petite partie d’entre elles est réellement solvable. Les banques sont plus enclines à accorder des prêts depuis 2016, mais les conditions du crédit restent serrées. Les taux d’intérêt des prêts pour l’immobilier résidentiel ont baissé, mais les banques continuent de préférer les projets de bureaux aux projets de biens résidentiels.
  • Dans ce secteur, les délais de paiement sont en moyenne de 60 à 120 jours, et le comportement de paiement a été relativement mauvais au cours des deux dernières années, affichant un niveau élevé de délais prolongés de paiement. En 2017, les notifications de non-paiement ont augmenté, et de nouvelles augmentations sont prévues en 2018 : en effet, de nombreuses petites entreprises enregistrent de mauvais résultats financiers et doivent faire face à des prix contractuels bas et à une hausse des coûts de main d’œuvre.
  • Le nombre de faillites est très élevé par rapport aux autres secteurs de l’économie hongroise, et les nombreuses petites entreprises du secteur connaissent une durée de vie très courte. Les petites entreprises manquent souvent de capacité pour faire les investissements nécessaires à leur maintien sur le marché. On prévoit que le nombre de faillites enregistré dans le secteur de la construction augmentera de 5 à 10% en 2018.
  • En dépit des bonnes performances du secteur en 2017 et d’une croissance du chiffre d’affaires de 10% prévue pour 2018, notre politique de couverture est neutre voire réservée, car de nombreuses petites entreprises sous-capitalisées sont présentes sur le marché.
  • Sur le segment de la construction résidentielle, l’inflation des prix et l’augmentation des frais d’exploitation présente un risque, tandis que les incertitudes concernant une possible augmentation de la TVA applicable à la construction de logements (de 5% à 27%) demeurent. Toutefois, nous sommes moins réservés quant au segment de la construction publique. Après une année morne en 2016, les appels d’offres publics, en partie financés par l’Union Européenne (routes, voies de chemin de fer, ingénierie civile) ont récemment montré des signes de reprise.

Documents associés

Avertissement

Les informations figurant sur ce site sont uniquement fournies à titre indicatif et ne doivent pas être utilisées à d’autres fins que celles mentionnées. Nous vous remercions de bien vouloir vous reporter aux réglementations et accords en vigueur. Aucunes informations ne peuvent être considérées comme créant un droit, une obligation ou engageant la responsabilité d’Atradius y compris pour juger de la moralité d’un ou de plusieurs acheteurs. Si Atradius juge de la moralité d’un acheteur, elle le fait pour le compte de son arbitrage et en aucun cas au bénéfice de ses assurés ou toute autre personne. En aucun cas, Atradius, ses partenaires ou sociétés apparentées, agents ou employés, ne pourront être tenus responsables envers les lecteurs ou toute autre personne pour toute décision ou mesure prise sur la foi des informations contenues dans cette carte, ou pour tous dommages indirects, particuliers ou similaires, même si ces personnes ont été avisées de l’éventualité de tels préjudices.