Market Monitor Métallurgie Inde 2017

Market Monitor

  • India
  • Metals,
  • Steel

14 nov. 2017

Selon la World Steel Association, la demande domestique d’acier en Inde suit la tendance de croissance économique du pays, de plus de 7%, après 4,1% en 2016.

  • La croissance soutenue favorise la consommation intérieure d’acier
  • Les mesures gouvernementales endiguent les importations d’acier
  • Le nombre de non-paiements a augmenté en 2016 et en 2017

Selon la World Steel Association, en Inde la demande domestique d’acier suit la tendance de croissance économique du pays, de plus de 7%, et après avoir enregistré 4,1% en 2016, cette hausse devrait s’accentuer en 2017 (6,1%) et en 2018 (7,1%). La demande émane principalement des secteurs du bâtiment, des biens d’équipement et des biens de consommation durables. L’Inde est le troisième pays producteur d’acier au monde, et sa production a augmenté de 5,1% en glissement annuel entre janvier et août 2017.

 

Pour endiguer la hausse des importations et protéger les producteurs d’acier, le gouvernement indien a mis en place un certain nombre de mesures en 2015 et 2016 (telles que l’augmentation des droits de douane à l’importation et la fixation d’un prix d’importation minimum pour l’acier). Ces mesures ont été saluées par le secteur indien de la sidérurgie, qui avait été affecté par la baisse des ventes et des bénéfices, par les pertes accrues et par l’érosion de leur avoir net. Le secteur a connu également une embellie grâce à la politique du gouvernement en matière d’acier, qui vise à tripler la production annuelle d’acier (la faisant passer à 300 millions de tonnes), grâce à des mesures telles que la priorisation de l’acier fabriqué localement, ou encore la diminution des importations à zéro d’ici 2030.

 

Toutefois, certaines difficultés persistent. L’utilisation des capacités de production est faible, et les avantages retirés de la hausse de la demande interne devraient être reportés, en raison des limites imposées à la hausse des prix de vente (liées à la surcapacité de production mondiale d’acier). La part de projets bloqués dans le secteur de la sidérurgie/métallurgie n’a pas cessé d’augmenter, le nombre de prêts impayés s’est accru, ce qui fait de ce secteur l’un des plus générateurs d’actifs non productifs d’Inde. C’est pour cette raison que les banques sont réticentes à accorder des prêts à ce secteur, et que les financements externes (à des conditions concurrentielles) restent difficiles pour la plupart des entreprises du secteur.

 

En moyenne, la durée des paiements au sein du secteur indien de la sidérurgie/métallurgie est comprise entre 60 et 90 jours. Les notifications de non-paiement ont augmenté en 2016 et au premier semestre 2017; par conséquent, notre position de couverture reste restrictive, particulièrement en ce qui concerne les négociants et grossistes.

Documents associés

Avertissement

Les informations figurant sur ce site sont uniquement fournies à titre indicatif et ne doivent pas être utilisées à d’autres fins que celles mentionnées. Nous vous remercions de bien vouloir vous reporter aux réglementations et accords en vigueur. Aucunes informations ne peuvent être considérées comme créant un droit, une obligation ou engageant la responsabilité d’Atradius y compris pour juger de la moralité d’un ou de plusieurs acheteurs. Si Atradius juge de la moralité d’un acheteur, elle le fait pour le compte de son arbitrage et en aucun cas au bénéfice de ses assurés ou toute autre personne. En aucun cas, Atradius, ses partenaires ou sociétés apparentées, agents ou employés, ne pourront être tenus responsables envers les lecteurs ou toute autre personne pour toute décision ou mesure prise sur la foi des informations contenues dans cette carte, ou pour tous dommages indirects, particuliers ou similaires, même si ces personnes ont été avisées de l’éventualité de tels préjudices.