Market Monitor TIC Royaume-Uni 2019

Market Monitor

  • United Kingdom
  • Electronics/ICT

18 juin 2019

Le secteur résiste à la tendance générale des faillites, étant donné que le nombre de faillites d’entreprises britanniques devrait augmenter de 7% en 2019 après une hausse de 10% en 2019.

  • Difficultés croissantes pour les revendeurs TIC
  • En moyenne, les paiements sont exécutés à 60 jours
  • Le secteur TIC résiste toujours à la tendance générale des faillites

 

uk ict 2019 pic1

 

 

Selon la société d’analystes Nelson Hall, les dépenses des entreprises britanniques dans l’IT et l’externalisation des processus d’affaires (BPO) ont diminué de 60% en 2018, à 2,9 milliards GBP (contre 5,1 milliards GBP en 2017). Cette baisse résultait essentiellement de l’insécurité accrue afférente au Brexit, qui a conduit les entreprises à retarder leurs investissements internes, à réviser leurs budgets, à postposer des plans et à retarder des mises à jour non essentielles.

 

Cela dit, cette forte baisse a été en partie compensée par une augmentation de 68% des investissements du secteur public dans les technologies de l’information et l’externalisation, qui ont atteint 2,9 milliards de GBP. Les administrations centrales ont pris à leur compte 95% des dépenses; dans ce cadre, les centres de données, l’infrastructure d’hébergement et la gestion des applications étaient des éléments clés. Alors que la croissance des ventes dans le secteur des TIC devrait ralentir cette année, les perspectives commerciales pour 2019 sont beaucoup plus positives pour le secteur technologique britannique que pour le reste de l’économie. En dépit de l’incertitude qui plane sur Brexit, le secteur technologique britannique a de nouveau attiré, en 2018, un plus gros volume d’investissements en capital-risque et d’introductions en bourse que tout autre pays européen. Le niveau élevé des investissements entrants est dû à l’afflux de fonds destinés à des secteurs technologiques tels que la technologie financière (fintech), l’intelligence artificielle (IA), la chaîne de blocs et la cryptomonnaie.

 

 

uk ict 2019 pic2

 

 

Les logiciels et les services de données demeurent les principaux moteurs de la croissance des TIC, avec les services informatiques hébergés et l’Internet des Objets. Les centres de données, le développement continu d’applications mobiles et les nouvelles technologies telles que les appareils portables sont les domaines qui devraient stimuler le secteur dans les années à venir. En 2018, les grossistes et les détaillants ICT ont continué de se focaliser sur l’augmentation de leurs flux de revenus issus des logiciels et services, alors que les marges sur les ventes de matériel ont diminué.

 

Les consommateurs utilisent, chaque jour davantage, les smartphones comme leur seul appareil informatique, tandis que les améliorations technologiques ne suffisent pas à générer une croissance réelle dans le segment du matériel. La pression sur les marges persiste dans l’ensemble du secteur informatique, alors que les acheteurs sont de plus en plus sensibles aux prix dans leurs décisions d’achat. Voilà un défi à relever par les revendeurs qui n’ont pas pérennisé leur clientèle en optant pour un modèle davantage axé sur les services et leur permettant de proposer une valeur ajoutée.

Depuis 2017, une pression supplémentaire s’est exercée sur les marges des entreprises du secteur des TIC à la suite de la dépréciation de la livre sterling, qui a réduit le pouvoir d’achat de nombreuses entreprises du secteur, qui importent/achètent en EUR/ USD et vendent en GBP. Bien que la rentabilité des entreprises du secteur demeure généralement faible, la marge bénéficiaire ne devrait pas se détériorer en 2019.

 

 

uk ict 2019 pic3

 

 

En moyenne, les délais de paiement dans le secteur des TIC britannique demeurent inchangés à quelque 60 jours. L’expérience de paiement a été bonne au cours de ces deux dernières années, et le niveau des paiements prolongés est faible. Le nombre de cas de défauts de paiement n’a pas augmenté au cours des 12 derniers mois et cette tendance positive devrait se poursuivre. Le niveau de faillites d’entreprises du secteur est moyen et aucune augmentation substantielle n’est attendue en 2019. Le secteur résiste à la tendance générale des faillites, étant donné que le nombre de faillites d’entreprises britanniques devrait augmenter de 7% en 2019 après une hausse de 10% en 2019.

 

À ce jour, notre politique de couverture pour le secteur des TIC britannique demeure ouverte à neutre. Cela dit, la concurrence est féroce et les marges des entreprises devraient rester sous pression, avec un minimum de barrières à l’entrée.

Compte tenu de la conjoncture économique actuelle, nous axons nos discussions avec les acheteurs sur les mécanismes/techniques privilégiés de couverture du risque de change, afin de leur assurer une couverture suffisante, car de nombreuses entreprises n’ont pas été confrontées à ce risque au cours des deux dernières années. Dans la foulée d’un Brexit sans accord, des fluctuations de prix des produits informatiques et des hausses de prix immédiates appliquées par les fournisseurs, pourraient être constatées. L’adoption de mécanismes de couverture appropriés est vitale pour les entreprises afin de limiter leur exposition au risque.

 

 

uk ict 2019 pic4

 

 

Nous continuons de suivre étroitement les fournisseurs TIC du secteur des services financiers, qui est un marché important pour les ventes TIC au Royaume-Uni. La délocalisation potentielle d’institutions financières en Europe continentale à la suite du Brexit pourrait avoir des répercussions sur les fournisseurs TIC. Bien que le gouvernement britannique ait cherché à rassurer les principales sociétés financières sur le fait que le secteur serait protégé par un accord commercial dans le cadre du Brexit, le résultat réel demeure incertain..                                     

 

 

Documents associés

Avertissement

Les informations figurant sur ce site sont uniquement fournies à titre indicatif et ne doivent pas être utilisées à d’autres fins que celles mentionnées. Nous vous remercions de bien vouloir vous reporter aux réglementations et accords en vigueur. Aucunes informations ne peuvent être considérées comme créant un droit, une obligation ou engageant la responsabilité d’Atradius y compris pour juger de la moralité d’un ou de plusieurs acheteurs. Si Atradius juge de la moralité d’un acheteur, elle le fait pour le compte de son arbitrage et en aucun cas au bénéfice de ses assurés ou toute autre personne. En aucun cas, Atradius, ses partenaires ou sociétés apparentées, agents ou employés, ne pourront être tenus responsables envers les lecteurs ou toute autre personne pour toute décision ou mesure prise sur la foi des informations contenues dans cette carte, ou pour tous dommages indirects, particuliers ou similaires, même si ces personnes ont été avisées de l’éventualité de tels préjudices.