Rapport Pays France 2016

Rapport pays

  • France
  • Agriculture,
  • Automotive/Transport,

28 avr. 2016

Une légère diminution des faillites de 4% est prévue en 2016. Le nombre de défaillances sera encore 10% plus élevé qu'en 2008.

 

2016_CR_WE_France_key_indicators
2016_CR_WE_France_industries_performance_forecast

 

L'environnement des faillites

Légère diminution des faillites prévue en 2016 

 

2016_CR_WE_France_business_insolvencies

 

L’insolvabilité des entreprises françaises a de nouveau augmenté en 2015. Selon la Banque centrale de France, le nombre de faillites de très petites entreprises a augmenté de 2,1% alors qu‘une diminution a été enregistrée pour les entreprises de taille moyenne ou de plus grande taille (5,8% et 16,4% respectivement). Au vu de la légère reprise économique attendue en 2016, les faillites d‘entreprises devraient diminuer de 4%. Toutefois, avec plus de 60.000 faillites attendues, le nombre d‘insolvabilités des entreprises devrait être de plus de 10% supérieur à celui de 2008.

La situation économique

La croissance devrait demeurer inférieure à la moyenne de la zone Euro

 

2016_CR_WE_France_Real_GDP

 

Après plusieurs années de faible croissance du PIB, inférieure à 1%, la croissance de l‘économie française culmine à 1,1% en 2015 grâce à une reprise de la consommation privée, de l‘industrie manufacturière et des exportations. Toutefois, ce taux de croissance reste inférieur à la moyenne de 1,5% prévue pour la zone euro.

 

En 2016, la croissance économique devrait augmenter de 1,4%, stimulée par une reprise des investissements et de la production industrielle. Toutefois, la productivité demeure un problème pour le secteur manufacturier français. La consommation privée, étant traditionnellement un des principaux éléments contribuant à la croissance économique française, est stimulée par la faiblesse persistante des prix de l‘énergie, mais, simultanément, le taux de chômage très élevé et dépassant les 10% freine encore la croissance de la consommation des ménages.

2016_CR_WE_France_fiscal_balance

 

La crise du crédit de 2008, les mesures d‘encouragement consécutives du gouvernement, et la reprise modeste de la France ont entraîné une forte augmentation de la dette publique ces dernières années, atteignant jusqu‘à 96% du PIB en 2015 (par rapport à 66,7% en 2008). Le gouvernement français a manqué à plusieurs reprises le seuil déficitaire de Maastricht fixé à 3% du PIB. Malgré certains programmes d‘austérité, de plus nombreuses mesures visant à réduire les dépenses publiques sont requises étant donné que les dépenses publiques en France sont les plus élevées de la zone Euro.

Documents associés

Avertissement

Les informations figurant sur ce site sont uniquement fournies à titre indicatif et ne doivent pas être utilisées à d’autres fins que celles mentionnées. Nous vous remercions de bien vouloir vous reporter aux réglementations et accords en vigueur. Aucunes informations ne peuvent être considérées comme créant un droit, une obligation ou engageant la responsabilité d’Atradius y compris pour juger de la moralité d’un ou de plusieurs acheteurs. Si Atradius juge de la moralité d’un acheteur, elle le fait pour le compte de son arbitrage et en aucun cas au bénéfice de ses assurés ou toute autre personne. En aucun cas, Atradius, ses partenaires ou sociétés apparentées, agents ou employés, ne pourront être tenus responsables envers les lecteurs ou toute autre personne pour toute décision ou mesure prise sur la foi des informations contenues dans cette carte, ou pour tous dommages indirects, particuliers ou similaires, même si ces personnes ont été avisées de l’éventualité de tels préjudices.