Market Monitor Automobile Italie 2018

Market Monitor

  • Italy
  • Automotive/Transport

04 sept. 2018

Les petites entreprises ont connu une dégradation de leur situation en termes de fonds propres, de solvabilité et de liquidités, une tendance qui devrait se poursuivre en 2018.

 

2018 italy cars pic1

 

  • D’après l’association sectorielle Anfia, les ventes de voitures ont augmenté de 6,8% en 2017 grâce à une demande domestique soutenue et à la hausse des exportations (plus de 50% des voitures produites en Italie sont destinées à l’exportation, la France, l’Allemagne et les États-Unis étant les principaux marchés destinataires). Toutefois, cette tendance positive a marqué le pas au premier semestre 2018 : les immatriculations ont décliné de 1,4% en Italie, alors qu’elles ont continué à croître en Europe (+2,8%). En 2018, le marché domestique devrait rester atone en raison de la faiblesse de la reprise économique et de l’incertitude suscitée par le changement de gouvernement.
  • Cela étant, la nécessité de se conformer aux normes d’émissions et de remplacer les modèles obsolètes (en Italie, l’âge moyen des véhicules est supérieur à dix ans) pourrait, à court terme, soutenir la croissance de la production et des ventes.
  • En 2017, de nombreux constructeurs de voitures et équipementiers italiens ont enregistré des profits stables ou en amélioration. Cependant, les petites entreprises ont connu une dégradation de leur situation en termes de fonds propres, de solvabilité et de liquidités, une tendance qui devrait se poursuivre en 2018.
  • En moyenne, les délais de paiements dans le secteur italien de l’automobile varient de 60/90 à 120/150 jours en fonction de l’acheteur final; ils dépendent aussi de la possibilité ou non de satisfaire les besoins en fonds de roulement auprès des banques ou des fournisseurs. Les paiements sont généralement plus rapides si l’acheteur final est une société étrangère. L’historique de paiement a été satisfaisant au cours des deux dernières années et les cas de non-paiement ne devraient pas augmenter dans les prochains mois. Le taux de faillites est faible par rapport aux autres secteurs économiques et le nombre de défaillances d’entreprises devrait se stabiliser.
  • Pour le moment, notre politique de couverture reste généralement ouverte à l’égard du secteur de l’automobile. En effet, les constructeurs automobiles offrent une gamme diversifiée de produits et sont compétitifs aussi bien sur le marché domestique que sur les marchés étrangers; et les producteurs de rang 1 peuvent compter sur la bonne solvabilité de leurs clients finals. Mais notre approche est plus prudente à l’égard des acteurs petits et moyens et des distributeurs/grossistes de pneumatiques, en raison de la concurrence acharnée qui anime ces segments.

 

Documents associés

Avertissement

Les informations figurant sur ce site sont uniquement fournies à titre indicatif et ne doivent pas être utilisées à d’autres fins que celles mentionnées. Nous vous remercions de bien vouloir vous reporter aux réglementations et accords en vigueur. Aucunes informations ne peuvent être considérées comme créant un droit, une obligation ou engageant la responsabilité d’Atradius y compris pour juger de la moralité d’un ou de plusieurs acheteurs. Si Atradius juge de la moralité d’un acheteur, elle le fait pour le compte de son arbitrage et en aucun cas au bénéfice de ses assurés ou toute autre personne. En aucun cas, Atradius, ses partenaires ou sociétés apparentées, agents ou employés, ne pourront être tenus responsables envers les lecteurs ou toute autre personne pour toute décision ou mesure prise sur la foi des informations contenues dans cette carte, ou pour tous dommages indirects, particuliers ou similaires, même si ces personnes ont été avisées de l’éventualité de tels préjudices.