Market Monitor Automobile Japon 2018

Market Monitor

  • Japan
  • Automotive/Transport

04 sept. 2018

Le secteur japonais de l’automobile a affiché une hausse de ses ventes de 5,2% en 2017. Ces bons résultats sont attribuables à la hausse des ventes domestiques et des exportations.

 

2018 japan cars pic1

 

  • Le secteur japonais de l’automobile a affiché une hausse de ses ventes de 5,2% en glissement annuel en 2017, tandis que la production gagnait 5,3% à 9,6 millions d’unités. Ces bons résultats sont attribuables à la hausse des ventes domestiques (stimulées par principalement par le lancement de nouveaux modèles) et des exportations (+1,5%) vers des marchés clés comme les États-Unis et l’Europe.
  • Le secteur japonais de l’automobile se distingue par sa rentabilité élevée. Au cours des cinq dernières années, la marge bénéficiaire nette combinée des trois plus grands constructeurs japonais (Toyota Motors, Nissan Motors et Honda Motors) a atteint une moyenne de 6,2%, un résultat supérieur à celui de leurs grands concurrents étrangers. Cela est dû surtout à la rationalisation qui intervient à différentes étapes, de la conception à la production. Vu les performances satisfaisantes des entreprises du secteur, les banques leur accordent en général volontiers des prêts assortis de bonnes conditions de financement, une situation également encouragée par la faiblesse des taux d’intérêt.
  • La durée moyenne des paiements dans le secteur automobile japonais est d’environ 30 jours pour les concessionnaires, 30-60 jours pour les constructeurs et 60-90 jours pour les grossistes. Le comportement de paiement dans ce secteur a été très bon au cours des deux dernières années. Le nombre de non-paiements et de faillites est très faible et, le climat des affaires restant stable, aucune détérioration n’est prévue dans les prochains mois.
  • Toutefois, d’importants défis s’annoncent. Les constructeurs automobiles japonais actifs aux États-Unis sont affectés par les tarifs douaniers imposés depuis juin 2017 sur les importations d’acier et d’aluminium. L’escalade de la guerre commerciale États-Unis-Chine pourrait assombrir les perspectives. La Chine étant la plus importante destination des exportations japonaises, toute restriction commerciale néfaste pour le pouvoir d’achat des Chinois ferait baisser la demande de produits japonais, y compris les voitures. Sur le marché domestique, la demande pourrait être affectée par une augmentation de la taxe sur la consommation prévue pour octobre 2019.
  • Au vu des indicateurs généralement positifs, nous considérons que le risque de crédit est faible et les performances du secteur de l’automobile satisfaisantes; notre politique de couverture reste donc largement ouverte pour les grands constructeurs et ouverte pour les équipementiers et les grossistes.
  • Cependant, nous avons adopté une approche plus prudente à l’égard des petites entreprises dont la situation financière est souvent moins solide et qui sont aussi plus vulnérables aux changements brusques du climat du marché. Nous surveillons également tout effet que les tarifs douaniers dissuasifs et une potentielle escalade des différends commerciaux pourraient avoir sur les ventes et les revenus des grands constructeurs.

 

 

Documents associés

Avertissement

Les informations figurant sur ce site sont uniquement fournies à titre indicatif et ne doivent pas être utilisées à d’autres fins que celles mentionnées. Nous vous remercions de bien vouloir vous reporter aux réglementations et accords en vigueur. Aucunes informations ne peuvent être considérées comme créant un droit, une obligation ou engageant la responsabilité d’Atradius y compris pour juger de la moralité d’un ou de plusieurs acheteurs. Si Atradius juge de la moralité d’un acheteur, elle le fait pour le compte de son arbitrage et en aucun cas au bénéfice de ses assurés ou toute autre personne. En aucun cas, Atradius, ses partenaires ou sociétés apparentées, agents ou employés, ne pourront être tenus responsables envers les lecteurs ou toute autre personne pour toute décision ou mesure prise sur la foi des informations contenues dans cette carte, ou pour tous dommages indirects, particuliers ou similaires, même si ces personnes ont été avisées de l’éventualité de tels préjudices.