Rapport Pays Philippines 2018

Rapport pays

  • Philippines
  • Agriculture,
  • Automotive/Transport,

13 mars 2018

Le PIB a enregistré une croissance de plus de 6% en 2017, du fait de l’augmentation des dépenses publiques et de la consommation soutenue des ménages.

 

APAC The Philippines 2018 Key indicators

 

 

 

 

 

APAC The Philippines 2018 Industries performances forecast

 

 

Situation politique

Chef de l'Etat/gouvernement : Président Rodrigo Duterte  (depuis Juin 2016)

Type de gouvernement : République présidentielle. La constitution des Philippines est fortement inspirée par la constitution des USA.

Population : 106.3 millions

Inquiétude croissante de la communauté internationale concernant la gouvernance

Les mesures de répression violentes de Duterte concernant le commerce de la drogue, qui ont entraîné l’exécution extrajudiciaire de plusieurs milliers de personnes, ont suscité de grandes inquiétudes internationales quant au respect des droits de l’homme et de l’État de droit par le gouvernement. Une autre incertitude sont les tentatives visant à renforcer les liens des Philippines avec la Chine, aux dépends de sa coopération politique et économique étroite avec les États-Unis. De tels mouvements pourraient constituer un risque pour les perspectives économiques autrement favorables des Philippines, en entravant la confiance des entreprises, le commerce et les investissements étrangers.

 

La situation sécuritaire sur l’île de Mindanao s’est détériorée après la bataille de Marawi qui a duré cinq mois entre les forces de sécurité et les djihadistes en 2017.

Situation économique

Des taux de croissance élevés grâce à la consommation nationale      

 

 

APAC The Philippines 2018 Real GDP growth

 

 

Depuis 2012, la croissance économique se maintient à un niveau élevé, principalement alimentée par la consommation privée, qui représente environ 70% de l’économie. La croissance a été soutenue par une demande croissante d’exportations philippines, notamment en produits électroniques. Étant donné que les États-Unis et le Japon sont des destinations majeures pour les exportations, les Philippines sont moins affectées par une demande plus faible émanant la Chine que beaucoup de ses pairs en Asie du Sud-est.

Le PIB a enregistré une croissance de plus de 6% en 2017, du fait de l’augmentation des dépenses publiques (projets d’infrastructure) et de la consommation soutenue des ménages, laquelle était soutenue par le recul du taux de chômage. Une classe moyenne de plus en plus importante devrait soutenir la solide croissance de la consommation privée au cours des deux prochaines années.

Cependant, bien que toujours robuste, la croissance économique devrait quelque peu ralentir en 2018 car la confiance des investisseurs a été minée par la violente campagne contre le commerce de la drogue, les allégations anti-américaines et certaines initiatives controversées en matière de politique économique concernant les importations de riz et le droit du travail.

 

 

APAC The Philippines 2018 Real private consumption

 

 

L’administration Duterte promeut vivement les projets d’infrastructure, dont les dépenses pourraient passer de 5,2% du PIB en 2016 à 7,4% en 2022. En effet, le développement des réseaux ferroviaires, des ports, des routes et de l’aéroport est nécessaire pour augmenter les investissements privés et sauvegarder des taux élevés de croissance économique sur le long terme.

 

Un programme complet de réforme fiscal est prévu pour financer la hausse des dépenses en infrastructures, et une première vague de mesures a été adopté au Congrès fin 2017 (baisse de l’impôt sur le revenu, augmentation de la base de la taxe sur la valeur ajoutée et augmentation des taxes sur le carburant et les véhicules). De nouvelles mesures seront appliqués par la suite (baisse du taux de l’impôt sur les sociétés et réforme des taxes foncières et des taxes sur l’exploitation minière).

 

 

APAC The Philippines 2018 Real fixed investment

 

 

Avec l’amélioration de l’assiette fiscale, il est attendu que les déficits fiscaux et les finances publiques restent à un niveau acceptable et couvrent les dépenses soutenues du gouvernement. La situation macroéconomique extérieure est solide, avec une dette extérieure gérable (22% du PIB; 54% des exportations de biens et de services prévues en 2018) et des liquidités abondantes. Bien que les comptes courants affichent un déficit depuis 2016, le besoin de financement externe est faible et les réserves internationales s’élèvent à environ huit mois de couverture des importations.

Documents associés

Avertissement

Les informations figurant sur ce site sont uniquement fournies à titre indicatif et ne doivent pas être utilisées à d’autres fins que celles mentionnées. Nous vous remercions de bien vouloir vous reporter aux réglementations et accords en vigueur. Aucunes informations ne peuvent être considérées comme créant un droit, une obligation ou engageant la responsabilité d’Atradius y compris pour juger de la moralité d’un ou de plusieurs acheteurs. Si Atradius juge de la moralité d’un acheteur, elle le fait pour le compte de son arbitrage et en aucun cas au bénéfice de ses assurés ou toute autre personne. En aucun cas, Atradius, ses partenaires ou sociétés apparentées, agents ou employés, ne pourront être tenus responsables envers les lecteurs ou toute autre personne pour toute décision ou mesure prise sur la foi des informations contenues dans cette carte, ou pour tous dommages indirects, particuliers ou similaires, même si ces personnes ont été avisées de l’éventualité de tels préjudices.