Rapport Pays Suède 2016

Rapport pays

  • Sweden
  • Agriculture,
  • Automotive/Transport,

28 avr. 2016

L'économie suédoise devrait connaître une croissance de 2,9% en 2016 après une augmentation de 3,8% du PIB en 2015.

 

2016_CR_WE_Sweden_key_indicators
2016_CR_WE_Sweden_industries_performance_forecast

 

L'environnement des faillites

Diminution du nombre de faillites depuis 2014

Après deux années d'augmentation, le nombre de faillites d'entreprises suédoises a finalement poursuivi sa chute en 2014 et 2015. Cette embellie devrait se poursuivre en 2016, mais à un rythme plus lent de 6%, à quelque 6.000 cas.

 

2016_CR_WE_Sweden_business_insolvencies

 

La situation économique

Une croissance soutenue et des taux d'intérêts négatifs pour lutter contre la déflation

 

2016_CR_WE_Sweden_Real_GDP

 

L‘économie suédoise devrait connaître une croissance de 2,9% en 2016 après une augmentation de 3,8% du PIB en 2015. Tant la croissance de la consommation des ménages que celle des investissements devraient se poursuivre, quoique à un taux inférieur à celui de 2015.

 

La déflation a été le principal problème de la Suède en 2015. Elle a été intensifiée par l‘appréciation de la couronne par rapport à l‘euro, ce qui a accéléré la déflation et rend les exportations plus coûteuses, et donc moins compétitives. Afin de lutter contre la déflation et d‘affaiblir la devise, la Banque centrale suédoise a baissé à plusieurs reprises le taux de rendement depuis juillet 2014, et l‘a finalement fixé à -0,5% au mois de février 2016. Cette dernière réduction a été considérée comme une mesure préventive anticipant le prochain assouplissement de la Banque centrale européenne. L‘inflation est repartie à la hausse au début de l‘année 2016 et devrait afficher une croissance de 0,7%.

 

2016_CR_WE_Sweden_Consumer_prices

 

Documents associés

Avertissement

Les informations figurant sur ce site sont uniquement fournies à titre indicatif et ne doivent pas être utilisées à d’autres fins que celles mentionnées. Nous vous remercions de bien vouloir vous reporter aux réglementations et accords en vigueur. Aucunes informations ne peuvent être considérées comme créant un droit, une obligation ou engageant la responsabilité d’Atradius y compris pour juger de la moralité d’un ou de plusieurs acheteurs. Si Atradius juge de la moralité d’un acheteur, elle le fait pour le compte de son arbitrage et en aucun cas au bénéfice de ses assurés ou toute autre personne. En aucun cas, Atradius, ses partenaires ou sociétés apparentées, agents ou employés, ne pourront être tenus responsables envers les lecteurs ou toute autre personne pour toute décision ou mesure prise sur la foi des informations contenues dans cette carte, ou pour tous dommages indirects, particuliers ou similaires, même si ces personnes ont été avisées de l’éventualité de tels préjudices.