Baromètre des Pratiques de Paiement Amériques 2017

Baromètre des Pratiques de Paiement

  • Brazil,
  • Canada,
  • Agriculture,
  • Automotive/Transport,

12 sept. 2017

2 entreprises sur 5 du continent Américain s'attendent à une détérioration de leur DSO.

Les vulnérabilités amenées par la nouvelle administration Trump associées à la renégociation des accords de libre-échange de l'ALENA et à d'autres enjeux politiques, peuvent être les raisons pour lesquelles en 2017, les répondants de la zone Amériques prévoient de mettre en oeuvre plus d'actions pour protéger leur entreprise des risques croissants engendrés par la montée du protectionisme américain.

Zone Amériques : Brésil, Canada, Mexique et Etats-Unis.

Résultats clés du Baromètre des Pratiques de Paiement Amériques 2017 :

  • Plus de 25% de la valeur des créances B2B nationales de la zone Amériques restent impayées 90 jours après la date d’échéance.
  • 93% des entreprises sondées dans ces pays ont fait l'expérience de retards de paiement de la part de clients B2B, sur leur marché domestique au cours du dernier exercice.
  • 46,2% de la valeur totale des factures B2B nationales sont en souffrance; et 2,1% sont considérées comme irrécouvrables.
  • Le Mexique et le Brésil ont été les plus durement touchés par des créances irrécouvrables.
  • 35% des entreprises interrogées ont dû soit retarder les paiements de leurs propres fournisseurs, soit prendre des mesures spécifiques pour éviter de graves problèmes de flux de trésorerie.

Etude complète en téléchargement en bas de cette page.

 

The Americas 2017: B2B sales on credit
The Americas 2017: Overdue B2B invoices
The Americas 2017: Payment duration

 

 

 

 

 

PPB Americas 2017 fact box1

 

 

 

 

 

PPB Americas 2017 fact box2

 

 

 

The Americas 2017: Uncollectable receivables
PPB Americas 2017 fact box3
Avertissement

Les informations figurant sur ce site sont uniquement fournies à titre indicatif et ne doivent pas être utilisées à d’autres fins que celles mentionnées. Nous vous remercions de bien vouloir vous reporter aux réglementations et accords en vigueur. Aucunes informations ne peuvent être considérées comme créant un droit, une obligation ou engageant la responsabilité d’Atradius y compris pour juger de la moralité d’un ou de plusieurs acheteurs. Si Atradius juge de la moralité d’un acheteur, elle le fait pour le compte de son arbitrage et en aucun cas au bénéfice de ses assurés ou toute autre personne. En aucun cas, Atradius, ses partenaires ou sociétés apparentées, agents ou employés, ne pourront être tenus responsables envers les lecteurs ou toute autre personne pour toute décision ou mesure prise sur la foi des informations contenues dans cette carte, ou pour tous dommages indirects, particuliers ou similaires, même si ces personnes ont été avisées de l’éventualité de tels préjudices.