Market Monitor Automobile USA 2018

Market Monitor

  • USA
  • Automotive/Transport

04 sept. 2018

Bien que l’imposition d’une taxe douanière dissuasive de 25% sur les véhicules et les pièces importés de l’UE ait été reportée pour l’instant, l’incertitude continue à planer sur le marché.

  • Les ventes ont à nouveau rebondi après un recul en 2017
  • L’application de tarifs dissuasifs pourrait avoir pour effet une hausse des faillites
  • Délais de paiement : 30 à 60 jours en moyenne

 

 

 

 

 

2018 usa cars pic1

 

 

 

 

 

Après plusieurs années consécutives de croissance, en 2017 les ventes de voitures aux États-Unis ont connu leur première baisse depuis la crise financière de 2008. Selon l’Organisation internationale des constructeurs automobiles (OICA), en 2017 la production américaine de véhicules a diminué de 8% en glissement annuel, atteignant 11,2 millions d’unités, tandis que les immatriculations/ventes de véhicules neufs déclinaient de 2,2% à 17,5 millions d’unités. Cela dit, les ventes de voitures ont été résilientes au premier semestre 2018, et de nombreux grands acteurs du secteur ont fait état d’une augmentation de leurs ventes. Les solides performances économiques, le faible taux de chômage et les réductions d’impôts ont soutenu les ventes, malgré la hausse des taux d’intérêt et un choix plus large de modèles récents d’occasion. Ces dernières années, le segment des concessionnaires a bénéficié de conditions commerciales favorables : subventions, accès facile à des financements abordables et confiance particulièrement élevée des consommateurs.

 

 

 

 

 

2018 usa cars pic2

 

 

 

 

 

Bien que l’imposition d’une taxe douanière dissuasive de 25% sur les véhicules et les pièces importés de l’UE ait été reportée pour l’instant, l’incertitude continue à planer sur le marché. S’ils enregistrent toujours de solides résultats d’exploitation, les grands FEO ont revu à la baisse leurs prévisions de bénéfices pour 2018, en évoquant la hausse des prix de l’acier et de l’aluminium causée par les droits de douane récemment imposés par les États-Unis sur les importations de ces deux matières premières. General Motors estime que ces tarifs douaniers augmenteront ses coûts d’environ USD 600-700 millions pour 2018. Et de son côté Ford a déclaré que les nouvelles taxes gonfleraient ses frais de USD 150 millions rien que pour le deuxième semestre 2018. En réaction à ces nouvelles taxes, les sidérurgistes domestiques ont déjà augmenté leurs prix. Ce renchérissement de l’acier et de l’aluminium pourrait affecter défavorablement la rentabilité et la génération de liquidités des entreprises, notamment celles des producteurs de rang 1 et 2. À cet égard, leur capacité à répercuter l’augmentation des prix revêt une importance capitale.

 

Les constructeurs de voitures américains sont généralement très endettés, car l’automobile est un secteur à très forte intensité en capital. L’accès au financement externe s’est régulièrement amélioré depuis la crise financière de 2008, grâce à l’assouplissement des conditions commerciales, au desserrement des marchés de capitaux traditionnels et à l’accès au financement via des programmes soutenus par le gouvernement. En général, les banques accordent assez facilement des prêts aux entreprises du secteur.

 

 

 

 

 

2018 usa cars pic3

 

 

 

 

 

La durée moyenne des délais de paiement dans le secteur automobile américain est de 30-60 jours. Le comportement de paiement dans ce secteur a été satisfaisant au cours des deux dernières années. Le nombre de retards de paiement, de non-paiements et de faillites n’a pas augmenté en 2017 ni au premier semestre 2018. Cependant, toute future imposition de droits de douane sur les importations de voitures et de composants automobiles affecterait gravement le secteur et entraînerait à coup sûr une augmentation des faillites. Au final, les tarifs douaniers envisagés auraient un retentissement sur les consommateurs américains qui verraient leur choix se restreindre et tous les prix augmenter, puisque même les véhicules construits aux États-Unis contiennent des pièces importées.

 

Le passage du moteur à combustion traditionnel à d’autres technologies (véhicules électriques/ à pile à combustible) est également un défi que le secteur doit affronter. De plus en plus de pays annoncent leur volonté politique d’abandonner les moteurs diesel et à essence, ce qui pousse les FEO à investir dans le développement de véhicules électriques ou à pile à combustible. Si l’on constate que les véhicules électriques intègrent de plus en plus les gammes des constructeurs, ces derniers doivent encore résoudre certaines difficultés: rendre la technologie plus abordable, améliorer l’autonomie des piles à combustible et améliorer l’infrastructure (stations de recharge).

 

 

2018 usa cars pic4

 

 

Malgré les risques importants qui pointent à l’horizon, notre politique de couverture du secteur de l’automobile reste positive pour le moment. Parallèlement, nous continuons à suivre l’évolution des politiques commerciales américaines, qui pourraient perturber le secteur et, en fin de compte, nous amener à un changement dans notre acceptation du risque.

 

Documents associés

Avertissement

Les informations figurant sur ce site sont uniquement fournies à titre indicatif et ne doivent pas être utilisées à d’autres fins que celles mentionnées. Nous vous remercions de bien vouloir vous reporter aux réglementations et accords en vigueur. Aucunes informations ne peuvent être considérées comme créant un droit, une obligation ou engageant la responsabilité d’Atradius y compris pour juger de la moralité d’un ou de plusieurs acheteurs. Si Atradius juge de la moralité d’un acheteur, elle le fait pour le compte de son arbitrage et en aucun cas au bénéfice de ses assurés ou toute autre personne. En aucun cas, Atradius, ses partenaires ou sociétés apparentées, agents ou employés, ne pourront être tenus responsables envers les lecteurs ou toute autre personne pour toute décision ou mesure prise sur la foi des informations contenues dans cette carte, ou pour tous dommages indirects, particuliers ou similaires, même si ces personnes ont été avisées de l’éventualité de tels préjudices.