Market Monitor - Industrie Construction - USA

Market Monitor

  • USA
  • Construction

18 févr. 2016

Les faillites dans le secteur de la construction devraient également continuer à décliner, mais plus lentement qu’en 2015.

  • Poursuite de la croissance en 2016
  • Délais de paiement : 30 à 60 jours en moyenne
  • Le nombre de saisies immobilières est encore très élevé dans certains Etats fédéraux

 

 

 

 

En 2015, le secteur américain de la construction a poursuivi son rebond entamé en 2012 avec une augmentation tant des emplois que des chiffres d’affaires, et les chefs d’entreprise du secteur se
disent relativement optimistes quant à la poursuite de la croissance dans un avenir prévisible. Le sondage de la Wells Fargo sur le financement des équipements de construction réalisé auprès des entrepreneurs américains de la construction et des distributeurs d’équipement révèle que l’optimisme atteint de nouveaux pics par rapport à ceux relevés au cours de trois des quatre dernières années, le sentiment d’optimisme ayant culminé en 2015.

 


La croissance de la construction résidentielle devrait afficher une hausse de 8% pour 2015 et rester robuste jusqu’en 2019. Les saisies immobilières ont diminué de 19% au cours des 12 derniers mois; en août 2015, on a enregistré seulement 1 saisie sur 1205 habitations. La construction non résidentielle affiche sa deuxième meilleure année depuis 2002, les dépenses ayant augmenté de plus de 8% en glissement annuel. Le marché américain des équipements de construction a connu des améliorations en 2014 et 2015, et les perspectives restent très favorables pour la location d’équipements. Le taux de chômage dans le secteur a encore diminué et l’écart entre celui-ci et le taux de chômage national se réduit. Selon le Bureau of Labor Statistics (Office des statistiques sur l’emploi) le taux de chômage dans le secteur de la construction a diminué, passant de 8,3% en décembre 2014 à 7,3% en décembre 2015. En fait, le taux de chômage dans le secteur de la construction est au plus bas depuis 2007.

 

 

 

En 2016, la production dans la construction devrait encore augmenter, dans le sillage de la croissance de l’économie américaine qui devrait atteindre 2,9%, stimulée par une forte expansion de la consommation des ménages et la hausse des investissements. La production dans la construction devrait ainsi croître d’environ 5% en 2016 et en 2017. Hausse du taux d’emploi, baisse du chômage, augmentation de la construction de nouvelles habitations, baisse des prix des intrants dans la construction : autant de facteurs positifs qui augmentent la probabilité d’une augmentation du lancement de nouveaux chantiers. Les banques accordent facilement des prêts aux entreprises du secteur, mais uniquement pour des projets viables et prometteurs. En outre, avec le développement des marchés des bâtiments commerciaux et résidentiels, le climat en matière de financement du secteur s’améliore.

 


Les paiements dans le secteur américain de la construction prennent de 30 à 60 jours en moyenne, mais les délais de 90 jours ne sont pas inhabituels. Globalement, le nombre et la valeur des sinistres que nous avons reçus en 2015 a diminué, de même que les faillites. Considérant les perspectives favorables pour le secteur, nous prévoyons une nouvelle diminution des sinistres au premier semestre 2016. Conformément à la tendance générale aux États-Unis, les faillites dans le secteur de la construction devraient également continuer à décliner, mais plus lentement
qu’en 2015. Les petites entreprises du secteur sont généralement celles qui paient le plus tard; elles affichent aussi des taux de faillites et de factures échues plus élevés que dans d’autres secteurs. En outre, la hausse des salaires, les dépenses de santé
pour le personnel et autres dépenses diverses continuent à peser sur les marges. Et si les taux de saisies ont diminué en général, certains États comme le Maryland, la Floride, le New Jersey et le Nevada enregistrent encore des taux élevés de créances impayées.
Parallèlement, les segments de la construction qui dépendent du secteur de l’énergie continuent à souffrir du déclin très marqué des investissements.

 

 

 

Compte tenu de cette évolution positive, nous avons constamment étendu notre taux d’acceptation à l’égard de ce secteur au cours des dernières années. Mais vu les problèmes évoqués ci-dessus, la prudence reste de rigueur, surtout à l’égard des petites entreprises de construction. Lorsqu’ils sont disponibles, les états financiers doivent être examinés chaque année, et les informations supplémentaires sur les prêts de faveur plus fréquemment encore. L’historique des opérations commerciales permet d’évaluer avec plus de précision les relations entre notre client et ses acheteurs. Une réduction ou un retrait de la couverture est envisagé/e si l’acheteur affiche des résultats qui se dégradent nettement, voire des pertes, un niveau élevé d’endettement, des difficultés de fonds de roulement, de cash-flow ou de liquidité, ou une dégradation du comportement de paiement. Nous recherchons les signes d’opérations régulières et rentables, de fonds de roulement et de cash-flow suffisants et de ratio dette/valeur nette satisfaisant. Nous prenons en compte également des aspects moins mesurables comme le goodwill, les engagements en matière de prévoyance sociale et les litiges éventuels.

 

Découvrez l'intégralité du Market Monitor Construction en téléchargeant le document PDF ci-dessous.

Documents associés

Avertissement

Les informations figurant sur ce site sont uniquement fournies à titre indicatif et ne doivent pas être utilisées à d’autres fins que celles mentionnées. Nous vous remercions de bien vouloir vous reporter aux réglementations et accords en vigueur. Aucunes informations ne peuvent être considérées comme créant un droit, une obligation ou engageant la responsabilité d’Atradius y compris pour juger de la moralité d’un ou de plusieurs acheteurs. Si Atradius juge de la moralité d’un acheteur, elle le fait pour le compte de son arbitrage et en aucun cas au bénéfice de ses assurés ou toute autre personne. En aucun cas, Atradius, ses partenaires ou sociétés apparentées, agents ou employés, ne pourront être tenus responsables envers les lecteurs ou toute autre personne pour toute décision ou mesure prise sur la foi des informations contenues dans cette carte, ou pour tous dommages indirects, particuliers ou similaires, même si ces personnes ont été avisées de l’éventualité de tels préjudices.