Market Monitor - Industrie TIC - Chine

Market Monitor

  • China
  • Electronics/ICT

16 juin 2016

Malgré les taux de croissance encore robustes du marché chinois des TIC, les défis s’accumulent et la concurrence s'exacerbe.

  • Des ventes encore robustes malgré l'incertitude économique accrue
  • Les difficultés s'accumulent pour les fabricants et les détaillants
  • Les retards de paiement ont augmenté

 

 

En Chine, la croissance des ventes de TIC a ralenti en 2015 en raison de l’incertitude économique accrue, de la pénétration plus forte du marché et de la concurrence par les prix. Mais les TIC ont tout de même fait mieux que le taux de croissance du PIB chinois en 2015. Selon le ministère de l’industrie et des TI (technologies de l’information), le total des revenus des ventes des entreprises ayant un revenu annuel de plus de 20 millions de yuans a augmenté de 10,4%, à 15,5 billions de yuans, après une croissance de 13% en 2014. Les ventes des fabricants de TIC ont augmenté de 7,6%, tandis que celles des fournisseurs de logiciels et de services de TI croissaient de 16,6%. Le moteur essentiel de la croissance a été l’augmentation des ventes domestiques qui se sont affichées en hausse de 17,3%, tandis que les ventes à l’exportation faisaient état d’un déclin de 0,1% pour 2015.

 

Malgré l’incertitude économique qui règne dans le pays, l’institut de recherche BMI prévoit encore une forte croissance tendancielle en 2016, tirée par un regain d’élan du marché du hardware, ainsi qu’un TCAC (taux de croissance annuel composé) de 8,1% pour la période 2016-2020. Si un atterrissage brutal n’est pas à exclure, la croissance des revenus, la modernisation des entreprises, l’appui du gouvernement au secteur des TI, et surtout les technologies émergentes comme l’informatique en nuage et l’internet des objets devraient favoriser l’expansion du marché à moyen terme.

 

Malgré les taux de croissance encore robustes du marché chinois des TIC, les défis s’accumulent. Pour les fabricants de TIC la concurrence s’exacerbe, car un grand nombre d’entreprises de Chine continentale sont entrées dans le secteur de la fabrication des composants au cours de la dernière décennie, provoquant une guerre des prix. En même temps, ce segment est très exposé aux fluctuations des prix des métaux et du pétrole. Par ailleurs, le salaire minimum a été régulièrement augmenté de manière significative dans plusieurs provinces chinoises et l’augmentation des coûts salariaux constitue aussi un problème. De nombreux sites de fabrication chinois ont du mal à recruter des employés.

 

Dans le segment de la distribution/vente au détail de TIC, les demandes d’allongement des conditions de paiement et les retards de paiement ont augmenté. Pour les canaux de vente traditionnels, la concurrence de la vente en ligne se fait de plus en plus pressante : les vendeurs en ligne peuvent offrir des prix compétitifs pour des biens que l’on peut acheter aisément de chez soi, alors que les boutiques classiques doivent supporter des frais de logistique et de stockage.

Par ailleurs, les détaillants axés sur la vente de marques de TIC étrangères sont confrontés à un autre problème : pour des raisons de stratégie nationale de sécurité des informations, le gouvernement chinois donne la préférence aux marques locales; dès lors ces détaillants pourraient se voir barrer l’accès à certains projets parrainés par le gouvernement.

 

Pour le moment, notre politique de couverture reste généralement ouverte pour les grands fabricants et les distributeurs de TIC nationaux et régionaux; nous sommes plus prudents à l’égard des intégrateurs de systèmes, des détaillants et des vendeurs en ligne, des domaines où la concurrence est acharnée et la situation financière des entreprises souvent moins solide. Dans le segment de la distribution de hardware, les marges sont généralement faibles; dès lors, pour gagner de l’argent plus rapidement les entreprises investissent parfois dans d’autres secteurs comme les sociétés de microcrédit ou de garantie financière, ou des affaires immobilières. Si elle fonctionnait bien dans le passé, cette solution est devenue plus risquée aujourd’hui car il y a moins de liquidités sur le marché et les prix de l’immobilier sont en baisse. Le système des inter garanties est largement utilisé par les banques créancières des opérateurs de TIC, si bien que la défaillance d’une entreprise peut entraîner la faillite de plusieurs autres.

Documents associés

Avertissement

Les informations figurant sur ce site sont uniquement fournies à titre indicatif et ne doivent pas être utilisées à d’autres fins que celles mentionnées. Nous vous remercions de bien vouloir vous reporter aux réglementations et accords en vigueur. Aucunes informations ne peuvent être considérées comme créant un droit, une obligation ou engageant la responsabilité d’Atradius y compris pour juger de la moralité d’un ou de plusieurs acheteurs. Si Atradius juge de la moralité d’un acheteur, elle le fait pour le compte de son arbitrage et en aucun cas au bénéfice de ses assurés ou toute autre personne. En aucun cas, Atradius, ses partenaires ou sociétés apparentées, agents ou employés, ne pourront être tenus responsables envers les lecteurs ou toute autre personne pour toute décision ou mesure prise sur la foi des informations contenues dans cette carte, ou pour tous dommages indirects, particuliers ou similaires, même si ces personnes ont été avisées de l’éventualité de tels préjudices.