Market Monitor Agroalimentaire Portugal 2016

Market Monitor

  • Portugal
  • Food

02 déc. 2016

La récession qui affecte deux grands débouchés à l’étranger – le Brésil et l’Angola – a conduit à un ralentissement des exportations et à une baisse des investissements dans le secteur.

  • Le secteur agroalimentaire portugais devrait afficher une croissance de 0,3% en 2016 et de 1,8% en 2017. La récession qui affecte deux grands débouchés à l’étranger – le Brésil et l’Angola – a conduit à un ralentissement des exportations et, dans une certaine mesure, à une baisse des investissements dans le secteur. Ces derniers sont aussi négativement affectés par le ralentissement du taux de croissance du PIB portugais en 2016 (1%) et 2017 (1,2%).

 

  • La déflation des prix à la production en 2014 et 2015 a eu une incidence négative sur les marges des entreprises. Le sous-secteur le plus affecté a été celui de la viande, en raison de l’embargo russe sur les importations. La forte concurrence et les guerres des prix qui caractérisent le segment de la distribution de produits alimentaires ont affaibli la rentabilité des entreprises. Toutefois, les prix à la consommation et à la production des denrées alimentaires ont à nouveau augmenté au cours de l’année 2016, ce qui devrait avoir un effet positif sur les marges de rentabilité.

 

  • Les notifications de non-paiement sont restées stables en 2016 et devraient le rester en 2017. La résilience du secteur agroalimentaire et la stabilité du comportement de paiement nous encouragent à adopter à son égard une politique de couverture favorable. Cependant, nous sommes plus restrictifs s’agissant de couvrir le sous-secteur de la viande, qui souffre encore de surproduction et de la baisse de ses ventes à l’étranger.

Documents associés

Avertissement

Les informations figurant sur ce site sont uniquement fournies à titre indicatif et ne doivent pas être utilisées à d’autres fins que celles mentionnées. Nous vous remercions de bien vouloir vous reporter aux réglementations et accords en vigueur. Aucunes informations ne peuvent être considérées comme créant un droit, une obligation ou engageant la responsabilité d’Atradius y compris pour juger de la moralité d’un ou de plusieurs acheteurs. Si Atradius juge de la moralité d’un acheteur, elle le fait pour le compte de son arbitrage et en aucun cas au bénéfice de ses assurés ou toute autre personne. En aucun cas, Atradius, ses partenaires ou sociétés apparentées, agents ou employés, ne pourront être tenus responsables envers les lecteurs ou toute autre personne pour toute décision ou mesure prise sur la foi des informations contenues dans cette carte, ou pour tous dommages indirects, particuliers ou similaires, même si ces personnes ont été avisées de l’éventualité de tels préjudices.