Market Monitor Construction USA 2017

Market Monitor

  • USA
  • Construction

14 févr. 2017

En 2016, le secteur américain de la construction a poursuivi son redressement entamé en 2012.

  • De solides performances qui devraient se renouveler en 2017
  • Délais de paiement: 30 à 60 jours en moyenne
  • Le nombre de saisies immobilières est encore très élevé dans certains États Fédéraux

 

En 2016, le secteur américain de la construction a poursuivi son redressement entamé en 2012. La valeur ajoutée du secteur a crû de 5,3% et une nouvelle augmentation de 2% est attendue en 2017. La croissance de la construction résidentielle devrait rester robuste jusqu’en 2019. Les saisies immobilières ont diminué de 11% au cours des 12 derniers mois, mais dans certains États (en Nouvelle-Angleterre notamment) elles augmentent encore. Pour la construction non résidentielle, on s’attend à une expansion de 5,6% en 2017, tirée par les hôtels, les bureaux et les installations de loisirs.

 

Le taux de chômage dans le secteur de la construction a diminué pour atteindre presque 5%, un taux légèrement supérieur au taux national.

 

La croissance du secteur pourrait recevoir un coup de pouce supplémentaire en 2017 si la nouvelle administration américaine met en pratique ses promesses de grands investissements dans l’amélioration des infrastructures. Après le relèvement des taux d’intérêt par la Federal Reserve en décembre 2016, d’autres hausses sont attendues en 2017, ce qui pourrait susciter une accélération des achats dans le segment du logement.

 

Les banques accordent facilement des prêts aux entreprises du secteur, mais uniquement pour des projets viables et prometteurs. Avec le développement des marchés des bâtiments commerciaux et résidentiels, le climat en matière de financement du secteur s’améliore. Cependant, l’augmentation des salaires, les frais de santé pour le personnel et les frais divers continuent à peser sur les marges déjà étroites de nombreuses entreprises de construction américaines.

 

Les paiements dans le secteur américain de la construction prennent de 30 à 60 jours en moyenne, mais les délais de 90 jours ne sont pas inhabituels. Au cours des deux dernières années, le comportement de paiement dans le secteur de la construction a été plutôt bon et le nombre total de notifications de retard de paiement que nous avons reçues en 2016 s’est stabilisé. Les faillites d’entreprises de construction américaines ont diminué en 2016, mais devraient tout juste se stabiliser en 2017. Les petites entreprises du secteur sont généralement celles qui paient le plus tard; elles affichent aussi des taux de faillites et de dettes échues plus élevés que dans d’autres secteurs.

 

Compte tenu de cette évolution positive, nous avons continué à accroître notre prise de risque à l’égard de ce secteur au cours des dernières années. Mais la prudence reste de rigueur, surtout à l’égard des petites entreprises de construction. Lorsqu’ils sont disponibles, les états financiers doivent être examinés chaque année, et les informations supplémentaires sur les prêts de faveur plus fréquemment encore. L’historique des opérations commerciales permet d’évaluer avec plus de précision les relations entre nos clients et leurs acheteurs. Une réduction ou un retrait de la couverture est envisagé si l’acheteur affiche des résultats qui se dégradent nettement, voire des pertes, un niveau élevé d’endettement, des difficultés de fonds de roulement, de cashflow ou de liquidité, ou une dégradation du comportement de paiement.

Documents associés

Avertissement

Les informations figurant sur ce site sont uniquement fournies à titre indicatif et ne doivent pas être utilisées à d’autres fins que celles mentionnées. Nous vous remercions de bien vouloir vous reporter aux réglementations et accords en vigueur. Aucunes informations ne peuvent être considérées comme créant un droit, une obligation ou engageant la responsabilité d’Atradius y compris pour juger de la moralité d’un ou de plusieurs acheteurs. Si Atradius juge de la moralité d’un acheteur, elle le fait pour le compte de son arbitrage et en aucun cas au bénéfice de ses assurés ou toute autre personne. En aucun cas, Atradius, ses partenaires ou sociétés apparentées, agents ou employés, ne pourront être tenus responsables envers les lecteurs ou toute autre personne pour toute décision ou mesure prise sur la foi des informations contenues dans cette carte, ou pour tous dommages indirects, particuliers ou similaires, même si ces personnes ont été avisées de l’éventualité de tels préjudices.