Rapport Pays Argentine

Rapport pays

  • Argentina
  • Agriculture,
  • Automotive/Transport,

17 mars 2016

Malgré des réformes économiques majeures, la croissance reste modérée et l'inflation très forte.

 

 

 

 

 

 

 

Argentina Overview

 

 

 

 

 

 

 

Prévisions des performances de l'industrie en Argentine

 

 

 

 

 

 

 

Argentina Performance Outlook

 

 

 

 

 

 

 

Situation politique

Chef du gouvernement :                              
Président Mauricio Macri (depuis Décembre 2015)

Type de gouvernement :
République

Population :
42.1 millions (est.)

Un nouveau président au pouvoir, favorable aux réformes

En Novembre 2015, l'ancien maire de Buenos Aires, Mauricio Macri, a remporté les élections présidentielles contre Daniel Scoli, le candidat du gouverment de la coalition. La campagne de Mauricio Macri était supportée par une coalition principalement centriste, nommée ‘Cambiemos’ (Changeons). Il défend une politique économique plus libérale que son prédécesseur. Cependant, alors que Cambiemos obtient plus de sièges en Octobre 2015 aux élections générales, le parti n'est toujours pas majoritaire à la Chambre des Députés et au Sénat. Cela signifie que Macri doit coopérer avec l'opposition pour assurer une majorité parlementaire pour la mise en oeuvre de réformes structurelles.

Situation économique

Argentina GDP Growth

Des réformes majeures mises en place, mais la fragilité de l'économie persiste

La politique économique de l'ancien Président Fernández de Kirchner était caractérisée par des mesures interventionnistes et des politiques fiscales expansionnistes, ce qui a affaibli la solvabilité du gouvernement et généré une accélération de l'inflation et de la fuite de capitaux. L'Argentine s'est retrouvée en situation de défault de souveraineté en Juillet 2014, après que le gouvernement fût incapable de garantir un règlement pour des créanciers en lien avec les Etats-Unis. Cela signifie que le pays a continué à être exclu du marché mondial des capitaux. Le default de dette, aggravé par les politiques interventionnistes et les problèmes économiques croissants au Brésil et au Vénézuela a exacerbé les problèmes économiques du pays depuis 2014.

En Décembre 2015, le nouveau Président Macri a pris des mesures pour un retournement de stratégie économique en abolissant les taxes à l'export sur certains produits agricoles, réduisant les impôts sur les exports de soja de 30% et en resserrant les contrôles monétaires, permettant ainsi au surévalué Peso Argentain de flotter librement. Cela a déclenché une dépréciation du Peso de plus de 30%. Le nouveau gouvernement a également négocié avec succès avec les créanciers pour signer un accord sur la dette, pouvant permettre d'accéder de nouveau aux marchés internationaux du crédit.

Argentina Consumer Prices

Alors que la forte dépréciation du Peso aide les exportateurs, cela a engendré une augmentation du taux d'inflation déjà élevé, qui devrait augmenter de 35% en 2016. En Décembre 2015, la Banque Centrale a élevé les taux d'intérêts pour les dépôts à court terme de 8%, à 38%. Une nouvelle augmentation pour stabiliser le Peso et contenir l'inflation n'est pas exclue.

Une autre enjeu est la nécessité de traiter le sujet des finances publiques. Elles se sont détériorées à cause de la politique fiscale expansionniste passée et de la monétisation du déficit fiscal pour compenser le faible accès aux marchés de capitaux. Le nouveau gouvernement a décidé de réduire les subventions pour combler le déficit. Cependant, cela pourrait entraver la croissance économique déjà faible. De plus, cela pourrait également déclencher des tensions sociales. Il reste à démontrer comment l'abolissement des taxes à l'export et la dépréciation monétaire peuvent réellement booster les exportations. Les réserves officielles sont encore suffisantes pour couvrir les besoins externes en refinancement. 

Argentina export

Pour le moment, les risques liés à la volatilité de la monnaie restent élevés, générant des liquidités restreintes et un accès peu fréquent au capital international. La forte inflation et les mesures d'austérité fiscale pourraient mener à une contraction de l'économie à court terme.

 

Avertissement

Les informations figurant sur ce site sont uniquement fournies à titre indicatif et ne doivent pas être utilisées à d’autres fins que celles mentionnées. Nous vous remercions de bien vouloir vous reporter aux réglementations et accords en vigueur. Aucunes informations ne peuvent être considérées comme créant un droit, une obligation ou engageant la responsabilité d’Atradius y compris pour juger de la moralité d’un ou de plusieurs acheteurs. Si Atradius juge de la moralité d’un acheteur, elle le fait pour le compte de son arbitrage et en aucun cas au bénéfice de ses assurés ou toute autre personne. En aucun cas, Atradius, ses partenaires ou sociétés apparentées, agents ou employés, ne pourront être tenus responsables envers les lecteurs ou toute autre personne pour toute décision ou mesure prise sur la foi des informations contenues dans cette carte, ou pour tous dommages indirects, particuliers ou similaires, même si ces personnes ont été avisées de l’éventualité de tels préjudices.