Baromètre Pratiques de Paiement Europe de l'Ouest 2018

Communiqué de presse

En Europe occidentale, 3 fournisseurs sur 5 ont fait état de difficultés financières en raison de retards de paiement.

Bien que toujours positive, la croissance des économies d'Europe occidentale devrait ralentir, passant de 2% en 2018 à 1,7% en 2019. Avec le stress supplémentaire causé aux marchés des exportations par le Brexit et les mesures protectionnistes, en grande partie prises par les États-Unis, les entreprises commencent déjà à ressentir un impact négatif accru en raison des retards de paiement des factures.

Dans l'édition d'octobre 2018 du Baromètre Atradius des pratiques de paiement pour l'Europe occidentale, une enquête basée sur les informations fournies par environ 3.000 fournisseurs nationaux et exportateurs de 13 pays (Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, France, Grande-Bretagne, Grèce, Irlande, Italie, Pays-Bas, Suède et Suisse), plus de personnes interrogées que l'année dernière (58% contre 56% un an plus tôt) ont déclaré avoir connu des difficultés financières en raison de retards de paiement de leurs clients B2B.

En moyenne, près de 42% de la valeur totale des créances B2B des entreprises d'Europe occidentale interrogées a été payée en retard, contre 41% l'année dernière. Au niveau national, les fournisseurs interrogés en Italie et en Grèce ont été les plus durement touchés (en moyenne, près de la moitié de la valeur totale de leurs factures B2B était en souffrance). Les plus touchés par les retards de paiement des clients étrangers étaient les fournisseurs en Grande-Bretagne et en France (53% de la valeur totale des ventes à l'exportation britanniques et 51% des ventes à crédit à l'exportation françaises auraient été impayées à la date d'échéance). Les retards de paiement des clients B2B se traduisent par un DSO plus long, ce qui peut avoir un impact négatif sur les liquidités des entreprises et augmenter le risque de crédit commercial B2B. D'après l'étude Atradius, au cours de l'année écoulée, les plus fortes hausses de DSO ont été enregistrées aux Pays-Bas (46 jours, contre 41 jours) et en Grande-Bretagne (35 jours, contre 31 jours).

En France, les délais de paiement se sont légèrement allongés à 34 j en moyenne contre 32 jours en 2017. Les retards de paiement représentent désormais 47,5% des factures B2B en nombre contre 43,5% en 2017 soit 29 jours en moyenne pour les factures domestiques et 33 jours en moyenne pour les factures export soit 5 jours plus long qu’en 2017. 1,1% des factures restent par ailleurs définitivement irrécouvrables. Parmi les secteurs les plus touchés par les délais de paiement les plus longs : la construction et les biens de consommation durable.

Le Baromètre Atradius des pratiques de paiement pour l'Europe occidentale présente également les opinions des entreprises sur les principaux risques pour la croissance économique mondiale au cours des six prochains mois. Parmi elles, 45% ont déclaré que le protectionnisme américain (se transformant en guerre commerciale) est le plus susceptible de freiner la croissance économique au cours des six prochains mois. Par pays, le pourcentage le plus élevé de personnes interrogées estimant que le protectionnisme américain pourrait déclencher une guerre commerciale mondiale qui entraverait la croissance mondiale a été enregistré au Danemark (60%).

La croissance mondiale devrait s'essouffler, ce qui justifie une perspective plus prudente pour 2019. Cela devrait freiner la tendance à la baisse des défaillances dans le monde, avec une baisse prévue de seulement 1% pour l'an prochain. Tout cela indique à l'horizon une détérioration des perspectives mondiales du risque de crédit commercial. La protection des créances est donc d'une importance capitale pour les entreprises. L'assurance-crédit permet aux entreprises de gérer les risques inévitables de la vente à crédit et peut les aider à saisir les opportunités de croissance grâce à un commerce sûr et rentable.

Andreas Tesch, Atradius Andreas Tesch
Chief Market Officer of Atradius N.V.

 

 

 

 

Avertissement

Les informations figurant sur ce site sont uniquement fournies à titre indicatif et ne doivent pas être utilisées à d’autres fins que celles mentionnées. Nous vous remercions de bien vouloir vous reporter aux réglementations et accords en vigueur. Aucunes informations ne peuvent être considérées comme créant un droit, une obligation ou engageant la responsabilité d’Atradius y compris pour juger de la moralité d’un ou de plusieurs acheteurs. Si Atradius juge de la moralité d’un acheteur, elle le fait pour le compte de son arbitrage et en aucun cas au bénéfice de ses assurés ou toute autre personne. En aucun cas, Atradius, ses partenaires ou sociétés apparentées, agents ou employés, ne pourront être tenus responsables envers les lecteurs ou toute autre personne pour toute décision ou mesure prise sur la foi des informations contenues dans cette carte, ou pour tous dommages indirects, particuliers ou similaires, même si ces personnes ont été avisées de l’éventualité de tels préjudices.