Market Monitor Construction Espagne 2019

Market Monitor

  • Spain
  • Construction

21 févr. 2019

Les retards de paiement principalement de la part d’acteurs importants continuent d’affecter négativement la gestion du fonds de roulement de nombreux petits acteurs dans tous les segments.

 

 

 

 

 

  • Le secteur de la construction a poursuivi son rebond avec un taux de croissance de la valeur ajoutée estimé à 3,7% en 2018, principalement grâce à la reprise économique et à l’augmentation des investissements étrangers. Mais il faut dire que la reprise actuelle dans le secteur de la construction part d’un niveau très bas, après des années de grave récession.
  • En 2019, la croissance de la construction à valeur ajoutée devrait augmenter d’environ 3%, principalement grâce à la construction résidentielle et commerciale. La construction résidentielle bénéficie d’un rebond du marché immobilier, stimulé par la baisse des taux d’intérêt et la hausse de l’emploi. Dans le secteur de l’immobilier commercial, la demande du commerce de détail et de l’hôtellerie-restauration est stimulée par l’arrivée de nouveaux investisseurs (par exemple, les sociétés civiles de placement immobilier, les fonds d’investissement) à la recherche de rendements alternatifs au loyer variable et fixe.
  • Toutefois, la croissance dans le secteur de la construction publique et de l’ingénierie civile devrait rester modérée en raison de l’engagement actuel dans la réduction du déficit budgétaire.
  • Si les conditions de financement externe ont continué à s’améliorer en 2018 en raison de la bonne tenue de l’économie nationale, le niveau d’endettement élevé reste un sérieux problème pour de nombreuses entreprises de construction espagnoles. De plus, les coûts des produits de base et de la main-d’œuvre sont en hausse.
  • Le secteur de la construction enregistre des retards de paiement fréquents et longs. Bien que le délai de paiement moyen se soit amélioré au cours des dernières années, il demeure élevé, à 95 jours en moyenne. Les retards de paiement principalement de la part d’acteurs plus importants continuent d’affecter négativement la gestion du fonds de roulement de nombreux acteurs plus petits dans tous les segments, y compris dans le sous-secteur des matériaux de construction. Cela dit, on ne s’attend pas à ce que le nombre de dossiers d’insolvabilité augmente de façon marquée en 2019.
  • En raison du rebond continu, notre politique de couverture dans le secteur de la construction est devenue moins restrictive que les années précédentes, avec une position ouverte aux grandes entreprises et aux groupes internationaux. Cela dit, toute hausse significative des taux d’intérêt des prêts se traduirait à nouveau par un durcissement de notre politique de couverture.
  • Nous restons prudents avec les petites entreprises (surtout celles qui viennent d’être créées), car le marché n’est pas encore entièrement consolidé, de nombreuses entreprises sont encore très endettées, les prix des matières premières ont augmenté et les conditions de prêt ne se sont pas encore complètement assouplies. Nous sommes également plus prudents lors de la couverture d’entreprises dépendantes du secteur public de la construction, car le niveau d’activité dans les travaux publics reste faible.

 

Documents associés

Avertissement

Les informations figurant sur ce site sont uniquement fournies à titre indicatif et ne doivent pas être utilisées à d’autres fins que celles mentionnées. Nous vous remercions de bien vouloir vous reporter aux réglementations et accords en vigueur. Aucunes informations ne peuvent être considérées comme créant un droit, une obligation ou engageant la responsabilité d’Atradius y compris pour juger de la moralité d’un ou de plusieurs acheteurs. Si Atradius juge de la moralité d’un acheteur, elle le fait pour le compte de son arbitrage et en aucun cas au bénéfice de ses assurés ou toute autre personne. En aucun cas, Atradius, ses partenaires ou sociétés apparentées, agents ou employés, ne pourront être tenus responsables envers les lecteurs ou toute autre personne pour toute décision ou mesure prise sur la foi des informations contenues dans cette carte, ou pour tous dommages indirects, particuliers ou similaires, même si ces personnes ont été avisées de l’éventualité de tels préjudices.