Market Monitor Construction Royaume-Uni 2020

Market Monitor

  • United Kingdom
  • Construction

10 mars 2020

Les perspectives de la construction restent mitigées pour 2020.

Market Monitor Construction UK 2020 overview

L’activité de la construction a baissé vers la fin de 2019 dans un contexte d’affaiblissement de la croissance économique et de problèmes politiques (délais sans cesse changeants pour le Brexit et élections générales précipitées en décembre). Les investisseurs privés ont préféré attendre et observer, en différant tout nouveau projet, tandis que les mises en oeuvre de projets financés par le gouvernement ont, elles aussi, été retardées.

Les perspectives de la construction restent mitigées pour 2020. Au lendemain de l’élection de décembre 2019, la situation politique est stable et le RU a quitté l’UE le 31 janvier en vertu d’un accord de retrait structuré. Malgré les incertitudes sur les futures relations commerciales entre le RU et l’UE, la concrétisation du Brexit devrait raviver la confiance des investisseurs et, en particulier, des consommateurs. Cette confiance renouvelée des consommateurs devrait dynamiser le marché de l’immobilier et, ainsi, augmenter le nombre de mises en chantier de logements privés durant les prochains mois. Il y a une pénurie de logements au Royaume-Uni et la demande dépasse l’offre. Par conséquent, l’activité du sous-secteur de la construction résidentielle devrait demeurer raisonnablement dynamique à court et à moyen terme.

La région de Londres demeure le principal moteur de la construction commerciale. La part des mises en chantier de nouveaux projets de bureaux dans le capital a augmenté de 16 % en 2019 et poursuivra son embellie en 2020. Toutefois, il pourrait y avoir plus d’incertitudes quant aux futurs investissements en construction commerciale dans les régions où le Brexit risque de nuire aux industries locales.

Le secteur de la construction publique devrait bénéficier des nouveaux progrès des projets publics qui avaient été reportés en amont des élections de décembre 2019. Le gouvernement a proposé d’investir dans plusieurs grands projets d’infrastructure (Northern Powerhouse Rail et Midlands Rail Hub, de nouveaux hôpitaux, etc.). La proposition budgétaire de mars 2020 devrait nous en dire plus quant aux plans d’immobilisations de l’État.

Avenir sombre pour les investissements en construction

Malgré le potentiel de croissance à court terme, de grandes incertitudes demeurent. La croissance économique du RU devrait ralentir à 1 % en 2020. De plus, en dépit de la récente clarification, la situation du Brexit reste très opaque. Les entreprises britanniques restent inquiètes quant aux modalités des futurs accords commerciaux et nombre d’entre elles n’auront d’autre choix que de prendre des décisions clés sans avoir une réelle idée de la disponibilité des ressources matérielles et humaines au terme de la période de transition avec l’UE, le 31 décembre 2020. Parallèlement, les initiatives de construction publiques, y compris les nouveaux logements et l’important projet High Speed 2, risquent de subir des retards de livraison et une pression sur les prix. Tout cela assombrit l’avenir des investissements en construction.

Une fois que le Royaume-Uni aura quitté le marché unique, il est probable que la question actuelle de la pénurie de compétences s’aggravera, surtout s’il n’y a pas d’accord de suivi avec l’UE sur la libre circulation des personnes. Il pourrait en résulter une pres sion encore plus forte sur les salaires, ce qui obligerait les entreprises de construction à faire face à des coûts de projets considérablement plus élevés.

Étant donné que plus de 60 % des matériaux de construction sont importés de l’UE, toute augmentation des droits de douane ou limitation des quantités importées après avoir quitté l’UE pourrait entraîner des coûts plus élevés pour les entreprises de construction britanniques et une pénurie de matériaux de construction.

Market Monitor Construction UK 2020 sector growth


Jusqu’à 5-7 % d’augmentation du nombre de défaillances prévue en 2020

Le secteur de la construction est caractérisé par une forte concurrence, surtout dans les maillons inférieurs de la chaîne de valeur (en raison des faibles barrières à l’entrée). Des problèmes de liquidités demeurent, car l’accès au financement bancaire reste difficile dès lors que les institutions financières cherchent à réduire leur exposition au secteur de la construction et aux secteurs connexes.

Le délai de paiement moyen dans l’industrie britannique de la construction est de 90 jours, et le niveau des paiements prolongés et des retards de paiement reste élevé. Après une hausse en 2019, le nombre de notifications de non-paiement devrait encore augmenter au premier semestre 2020.

Les défaillances dans le secteur de la construction se sont maintenues à un niveau élevé en 2019, augmentant de plus de 6 % en glissement annuel, jusqu’à plus de 3 200 cas. Les contrats hérités ont à nouveau causé de nombreuses faillites d’entreprises. Par le passé, nombre d’entreprises ont adopté une stratégie comptable agressive en scellant des contrats risqués, qui se sont avérés non rentables. Les entrepreneurs mis à rude épreuve financière resteront un problème en 2020, de même que les retards de paiement persistants, le manque de soutien des fournisseurs, les dépassements de contrat, l’escalade des coûts et les problèmes de rétention des paiements. Ainsi, le nombre de défaillances dans le secteur de la construction devrait encore augmenter cette année, d’environ 5 à 7 %, dans tous les sous-secteurs, voire plus si une grave détérioration de la croissance économique et des investissements devait se produire.

Nous continuons de couvrir prudemment, les risques étant examinés au cas par cas. Plus encore que par le passé, il est essentiel de disposer d’informations financières à jour et régulières, étayées par des visites, des réunions et des conférences téléphoniques, pour être en mesure de prendre la meilleure décision possible en matière de couverture. Nous évaluons si les entreprises ont tenu compte d’éventuels dépassements de projets et augmentations de coûts, et si elles ont mis en place les garanties nécessaires à cet effet.

Market Monitor Construction UK 2020 strengths & weaknesses

Market Monitor Construction UK 2020 performance forecast

Documents associés

Avertissement

Les informations figurant sur ce site sont uniquement fournies à titre indicatif et ne doivent pas être utilisées à d’autres fins que celles mentionnées. Nous vous remercions de bien vouloir vous reporter aux réglementations et accords en vigueur. Aucunes informations ne peuvent être considérées comme créant un droit, une obligation ou engageant la responsabilité d’Atradius y compris pour juger de la moralité d’un ou de plusieurs acheteurs. Si Atradius juge de la moralité d’un acheteur, elle le fait pour le compte de son arbitrage et en aucun cas au bénéfice de ses assurés ou toute autre personne. En aucun cas, Atradius, ses partenaires ou sociétés apparentées, agents ou employés, ne pourront être tenus responsables envers les lecteurs ou toute autre personne pour toute décision ou mesure prise sur la foi des informations contenues dans cette carte, ou pour tous dommages indirects, particuliers ou similaires, même si ces personnes ont été avisées de l’éventualité de tels préjudices.