Market Monitor Machines UK 2017

Market Monitor

  • United Kingdom
  • Machines/Engineering

31 oct. 2017

Suite au référendum sur le Brexit, les entreprises britanniques du secteur des machines axées sur l’exportation ont bénéficié de la faiblesse de la livre sterling et d’une augmentation de la demande.

  • Les exportateurs ont bénéficié de la faiblesse de la livre sterling
  • Délais de paiement : 60 à 90 jours en moyenne
  • Les conséquences concrètes du Brexit restent, pour le moment, inconnues

 

 

Suite au référendum de juin 2016 en faveur de la sortie de l’UE (Brexit), les entreprises britanniques du secteur des machines axées sur l’exportation ont bénéficié de la faiblesse de la livre sterling et d’une augmentation de la demande et de leur activité. Toutefois, ces avantages ont été partiellement annulés par l’augmentation des coûts des importations, alors que la majeure partie des entreprises britanniques de machines, dont les revenus sont générés principalement ou entièrement sur le marché domestique, sont affectées par le ralentissement de la croissance au Royaume-Uni et le déclin des investissements en capital provoqué par l’incertitude. La formation de capital fixe au Royaume-Uni a diminué à 0,5% en 2016, et cette tendance devrait se poursuivre avec un déclin pour atteindre 0,4% en 2017 et 0,2% en 2018.

 

 

Il convient d’observer que la rentabilité de toute entreprise de fabrication de machines dépend considérablement de son expertise en ingénierie, de l’efficience de sa production et de son accès au financement. En outre, la rentabilité est fortement influencée par l’activité et la santé des marchés finaux qu’elle fournit, c’est-à-dire la vente au détail, l’agroalimentaire, la construction, l’exploration pétrolière et gazière et la production d’énergie électrique. Globalement, les marges bénéficiaires sont restées plutôt stables dans le secteur au cours des 12 derniers mois. Cependant, nous avons constaté un accroissement de la pression sur les marges des constructeurs de machines dépendants du marché pétrolier et gazier, tandis que les entreprises fournissant des solutions d’énergie de remplacement ou l’industrie nucléaire ont enregistré une progression de leurs profits. La hausse des prix de l’énergie et de l’acier a un impact certain sur les marges des constructeurs de machines, mais pour le moment elle peut, dans la plupart des cas, être répercutée sur les prix pratiqués à l’égard des clients finals. Si l’accès au financement est essentiel pour cette activité à forte intensité de capital, obtenir un prêt bancaire et recourir au marché des capitaux n’est pas un problème actuellement pour la majorité des constructeurs de machines.

 

 

Les paiements dans le secteur britannique des machines se font à 60-90 jours en moyenne. L’historique des paiements des deux dernières années est satisfaisant et les retards de paiement ne devraient pas augmenter dans les prochains mois. Si le taux de faillite des entreprises britanniques est attendu en hausse de 2% en 2017 et de 4% en 2018, le secteur des machines ne devrait pas être concerné par cette tendance négative.

 

Pour le moment, notre politique de couverture reste généralement ouverte à neutre à l’égard du secteur des machines. Toutefois, le secteur des machines étant fortement dépendant du marché domestique, nous surveillons de près le processus de négociation en cours sur le Brexit et les conséquences qui en découleront pour l’économie britannique. Pour le moment, on ne peut savoir quelles seront exactement les conséquences du Brexit; mais tout accroissement important de l’incertitude économique, accompagné d’un déclin des investissements dans les immobilisations et d’une restriction de l’accès au financement affecterait gravement le secteur.

Documents associés

Avertissement

Les informations figurant sur ce site sont uniquement fournies à titre indicatif et ne doivent pas être utilisées à d’autres fins que celles mentionnées. Nous vous remercions de bien vouloir vous reporter aux réglementations et accords en vigueur. Aucunes informations ne peuvent être considérées comme créant un droit, une obligation ou engageant la responsabilité d’Atradius y compris pour juger de la moralité d’un ou de plusieurs acheteurs. Si Atradius juge de la moralité d’un acheteur, elle le fait pour le compte de son arbitrage et en aucun cas au bénéfice de ses assurés ou toute autre personne. En aucun cas, Atradius, ses partenaires ou sociétés apparentées, agents ou employés, ne pourront être tenus responsables envers les lecteurs ou toute autre personne pour toute décision ou mesure prise sur la foi des informations contenues dans cette carte, ou pour tous dommages indirects, particuliers ou similaires, même si ces personnes ont été avisées de l’éventualité de tels préjudices.