Market Monitor TIC Corée du Sud 2018

Market Monitor

  • South Korea
  • Electronics/ICT

12 juin 2018

Le comportement de paiement dans le secteur a été bon au cours des deux dernières années et le nombre de retards de paiement et de faillites est plutôt faible.

 

 

  • La Corée du Sud détient une part du marché mondial des semi- conducteurs et des puces mémoire d’environ 20% et 60%, respectivement. Ces deux segments ont enregistré une forte croissance au cours des 12 derniers mois. Ces bons résultats, combinés à la vigueur des exportations de puces électroniques utilisées dans les smartphones, les serveurs informatiques et les centres de données, ont conduit à une expansion économique de plus de 3% en 2017. Les perspectives de croissance des TIC restent favorables pour 2018, grâce à la nouvelle hausse attendue de la croissance des exportations, à l’augmentation des dépenses du secteur public et au rebond de la confiance des consommateurs.
  • Le secteur est dominé par plusieurs grands groupes industriels familiaux, les «chaebols». Malgré la concentration de grands opérateurs, le secteur est très mature et toujours considéré comme fortement concurrentiel. La rentabilité du secteur devrait rester stable dans l’ensemble en 2018, même si l’on observe une certaine pression à la baisse.
  • Dans le secteur sud-coréen des TIC, les équipements d’information, de communication et de diffusion représentent un part de 73%, les services 16% et les logiciels 11%. Ces chiffres révèlent l’extrême dépendance du secteur à l’égard du matériel informatique, faute de suivre la tendance mondiale à se concentrer sur les logiciels. Toutefois, le gouvernement sud-coréen a fortement augmenté ses investissements de R&D dans des domaines comme les voitures autonomes, l’intelligence artificielle, les appareils électroniques adaptés à l’internet des objets, les semi-conducteurs et les écrans d’affichage.
  • Si l’endettement et la dépendance à l’égard des prêts bancaires sont élevés dans le secteur, les établissements financiers soutiennent généralement volontiers la plupart des entreprises et globalement l’endettement des entreprises de TIC a diminué en 2017 par rapport à 2016. Les taux des emprunts sont assez faibles et les entreprises ont diversifié leurs sources de financement (par ex. banques, marché obligataire, etc.).
  • En moyenne, les délais de paiement dans le secteur des TIC s’étendent de 60 à 120 jours. Le comportement de paiement dans le secteur a été bon au cours des deux dernières années et le nombre de retards de paiement et de faillites est plutôt faible.
  • Nous maintenons notre politique de couverture ouverte à l’égard des entreprises de TIC; cette position est soutenue par la disponibilité des informations financières et commerciales et de bons antécédents. Les principaux risques potentiels qui pourraient menacer le secteur sont la montée du protectionnisme des grands partenaires commerciaux (Chine, États-Unis), et la forte concurrence des pays voisins comme le Japon.

 

Documents associés

Avertissement

Les informations figurant sur ce site sont uniquement fournies à titre indicatif et ne doivent pas être utilisées à d’autres fins que celles mentionnées. Nous vous remercions de bien vouloir vous reporter aux réglementations et accords en vigueur. Aucunes informations ne peuvent être considérées comme créant un droit, une obligation ou engageant la responsabilité d’Atradius y compris pour juger de la moralité d’un ou de plusieurs acheteurs. Si Atradius juge de la moralité d’un acheteur, elle le fait pour le compte de son arbitrage et en aucun cas au bénéfice de ses assurés ou toute autre personne. En aucun cas, Atradius, ses partenaires ou sociétés apparentées, agents ou employés, ne pourront être tenus responsables envers les lecteurs ou toute autre personne pour toute décision ou mesure prise sur la foi des informations contenues dans cette carte, ou pour tous dommages indirects, particuliers ou similaires, même si ces personnes ont été avisées de l’éventualité de tels préjudices.