Rapport Pays Allemagne 2017

Rapport pays

  • Germany
  • Agriculture,
  • Automotive/Transport,

16 mai 2017

L'économie allemande demeure résiliente et a enregistré un taux de croissance solide à 1,8% en 2016 avec la consommation privée comme principal moteur.

 

Germany key indicators
Germany industries performance forecast

 

L'environnement des faillites

Aucun repli du nombre des faillites n'est prévu en 2017

Les performances économiques stables de l'Allemagne depuis 2010 poussent annuellement le nombre de faillites d'entreprises à la baisse. En 2016, le nombre de faillites des entreprises a chuté de 6,9% à quelque 21.500 cas. Toutefois, dans le même temps, les créances impayées des créanciers ont augmenté de 27,4 milliards EUR en 2016 par rapport à 17,3 milliards EUR en 2015, étant donné qu'un plus grand nombre d'entreprises économiquement importantes ont disparu. En 2017, aucun recul notable des faillites, tel qu'enregistré au cours des exercices précédents, n'est prévu.

 

German business insolvencies

 

Situation économique

La consommation privée demeure le principal moteur de la croissance en 2017

 

Germany real GDP growth

 

L'économie allemande demeure résiliente et a enregistré un taux de croissance solide à 1,8% en 2016. comme en 2015, la consommation des ménages était le principal moteur, augmentant de 1,8% (au contraire des années précédentes quand la croissance économique était soutenue par les exportations). En 2017, la croissance de la consommation privée devrait ralentir vu l'augmentation de plus de 2% des prix à la consommation, mais devrait continuer à être soutenue par une croissance des salaires et un repli du taux de chômage.

La croissance des exportations devrait s'accélérer en 2017 vu les hausses de la demande mondiale et la reprise constatée au sein de la zone euro. Simultanément, les dépenses publiques et la production industrielle suivront cette tendance à la hausse. Ceci dit, la croissance des investissements des entreprises demeure relativement faible.

 

Germany - exports of goods and non-factor services

 

Le gouvernement fédéral a dégagé de légers surplus budgétaires depuis 2015, largement dus à des revenus fiscaux supérieurs et à une réduction des dépenses publiques de transfert pour le chômage. En 2017 et 2018, les surplus budgétaires devraient demeurer stables. Toutefois, les dépenses publiques pourront encore augmenter en 2018 et au-delà en fonction des résultats des élections législatives programmées au mois de septembre 2017.

 

 

 

 

 

Documents associés

Avertissement

Les informations figurant sur ce site sont uniquement fournies à titre indicatif et ne doivent pas être utilisées à d’autres fins que celles mentionnées. Nous vous remercions de bien vouloir vous reporter aux réglementations et accords en vigueur. Aucunes informations ne peuvent être considérées comme créant un droit, une obligation ou engageant la responsabilité d’Atradius y compris pour juger de la moralité d’un ou de plusieurs acheteurs. Si Atradius juge de la moralité d’un acheteur, elle le fait pour le compte de son arbitrage et en aucun cas au bénéfice de ses assurés ou toute autre personne. En aucun cas, Atradius, ses partenaires ou sociétés apparentées, agents ou employés, ne pourront être tenus responsables envers les lecteurs ou toute autre personne pour toute décision ou mesure prise sur la foi des informations contenues dans cette carte, ou pour tous dommages indirects, particuliers ou similaires, même si ces personnes ont été avisées de l’éventualité de tels préjudices.