Rapport Pays Costa Rica 2018

Rapport pays

  • Costa Rica
  • Agriculture,
  • Automotive/Transport,

16 janv. 2018

Il est attendu que la croissance économique accélère à 4,3% en 2018, grâce à la croissance de la consommation privée, à des investissements étrangers robustes, et à une croissance des exportations.

Key indicators Costa Rica 2018

 

 

 

 

Costa Rican industries performance forecast 2018

 

Situation politique

Chef de l'Etat : Président Luis Guillermo Solis Rivera (depuis Mai 2014)

Population : 4.9 million

Stabilité politique, mais des problèmes en raison du blocage de l’action législative

Depuis 2014, le Costa Rica est dirigé par le président Rivera et le Partido Accion Ciudadana (PAC - Parti d’action citoyenne) de centre-gauche. Le parti demeure stable, en dépit de la polarisation politique croissante de ces dernières années. L’impasse législative a entravé les réformes fiscales et structurelles; une situation problématique qui devrait se poursuivre après les élections législatives prévues en février 2018.

Principaux développements économiques

La croissance économique devrait s’accélérer en 2018

Real GDP growth Costa Rica 2018

L’économie du Costa Rica jouit d’un environnement favorable aux entreprises, d’une main-d’œuvre qualifiée et d’institutions solides avec un faible niveau de corruption. Cela, associé à des investissements privés solides, à une consommation publique croissante et à des performances robustes en matière d’exportations ont conduit à une croissance solide du PIB, de 3,9%, en 2017.

 

Il est attendu que la croissance économique accélère à 4,3% en 2018, grâce à la croissance actuelle de la consommation privée (hausse de 3,7%, soutenue par une baisse du taux de chômage), à des investissements étrangers, publics et privés robustes, et à une nouvelle croissance des exportations (hausse de près de 6%). L’inflation devrait repartir légèrement à la hausse, mais rester dans la fourchette visée de 2-4%.

 

L’économie du Costa Rica est fortement dépendante des États-Unis (41% des exportations, 67% des envois de fonds et 25% des investissements directs étrangers). Jusqu’à présent, aucune perturbation majeure n’est attendue, car, contrairement à d’autres pays, le gouvernement de Donald Trump n’a pas visé le Costa Rica dans sa volonté de révision de ses relations commerciales. Afin de diversifier son économie, le Costa Rica entretient également un partenariat commercial avec la Chine.

Défis liés au déficit fiscal élevé et à la hausse de la dette publique

Real private consumption Costa Rica 2018

Les finances publiques se sont détériorées ces dernières années, principalement à cause d’importantes dépenses sociales (la dette publique est passée de 56% du PIB en 2014 à 68% en 2017). Avec le blocage politique au sein du Congrès, la probabilité de voir adopter les réformes cruciales sur l’impôt sur les revenus et de TVA est faible, et le déficit fiscal devrait se maintenir à plus de 5% du PIB en 2018. Cela étant, la composition de la dette demeure favorable (75% financée au niveau national, dans une large mesure par les fonds de pension et les banques, avec un taux d’intérêt fixe et une durée moyenne de dix ans). La dette extérieure est viable et les liquidités sont suffisantes, et le Costa Rica est réputé être bon payeur. En effet, le pays n’a jamais manqué de s’acquitter de sa dette extérieure depuis 1983.

 

Le secteur bancaire du Costa Rica est relativement stable et bien capitalisé. Les banques sont cependant exposées au risque souverain et à un taux relativement élevé de dollarisation des dépôts et des crédits, ce qui engendre une certaine vulnérabilité en matière de risque de change.

Performances des secteurs clés

Fiscal balance Costa Rica 2018

Malgré la diversification économique, l’agriculture reste un secteur déterminant (représentant 6,5% du PIB et 13% de la main-d’œuvre). Les principaux produits d’exportation sont les fruits tropicaux, le café, le sucre, la viande bovine et les produits laitiers.

 

Le tourisme est un secteur de croissance, ayant enregistré une hausse de 7,3% du nombre d’arrivées en 2017 et contribuant à 5,8% du PIB. L’essor du tourisme et la hausse des investissements étrangers ont stimulé la croissance du secteur des infrastructures. Néanmoins, ce segment présente des risques de récession en raison des retards dus à la bureaucratie et à la dépendance aux dépenses publiques à une époque où la dette publique est élevée.

 

Le Costa Rica possède l’une des plus grandes industries pharmaceutiques de la région et celle-ci devrait poursuivre sa croissance. Le pays dispose d’un des meilleurs systèmes de santé de la région, augmentant le nombre d’arrivées pour «tourisme médical» depuis les États-Unis, et est un important producteur et exportateur d’instruments médicaux.

Documents associés

Avertissement

Les informations figurant sur ce site sont uniquement fournies à titre indicatif et ne doivent pas être utilisées à d’autres fins que celles mentionnées. Nous vous remercions de bien vouloir vous reporter aux réglementations et accords en vigueur. Aucunes informations ne peuvent être considérées comme créant un droit, une obligation ou engageant la responsabilité d’Atradius y compris pour juger de la moralité d’un ou de plusieurs acheteurs. Si Atradius juge de la moralité d’un acheteur, elle le fait pour le compte de son arbitrage et en aucun cas au bénéfice de ses assurés ou toute autre personne. En aucun cas, Atradius, ses partenaires ou sociétés apparentées, agents ou employés, ne pourront être tenus responsables envers les lecteurs ou toute autre personne pour toute décision ou mesure prise sur la foi des informations contenues dans cette carte, ou pour tous dommages indirects, particuliers ou similaires, même si ces personnes ont été avisées de l’éventualité de tels préjudices.