Rapport Pays Indonésie 2018

Rapport pays

  • Indonesia
  • Agriculture,
  • Automotive/Transport,

13 mars 2018

Les perspectives économiques à court terme de l’Indonésie sont positives, avec une croissance du PIB réel qui devrait se maintenir à près de 5% en 2018 et 2019, stimulée par la demande nationale.

APAC Indonesia 2018 Key indicators
APAC Indonesia 2018 Industries performances forecast

 

Situation politique

Chef de l'Etat/gouvernement : Président Joko “Jokowi” Widodo (depuis Octobre 2014)

Forme de gouvernement : gouvernement de coalition multi-partite

Population : 262.0 millions

Président réformateur

En 2018, il est attendu que le gouvernement du Président Joko Widodo procède à des réformes économiques afin d’améliorer le climat d’investissement. En améliorant la compétitivité de l’industrie et le pouvoir d’achat des consommateurs, le gouvernement entend attirer davantage d’investissements directs étrangers, pour élargir les exportations et développer le tourisme.

 

Cependant, le gouvernement a été moins efficace dans la lutte contre la corruption, la réduction de la bureaucratie et la suppression des règles protectionnistes instaurées de longue date, régissant le commerce et les investissements étrangers. La décentralisation de l’Indonésie opérée au terme du régime autoritaire du Président Suharto entrave encore la coordination de la politique pour le développement de l’infrastructure, ce qui induit souvent des inefficacités au niveau des dépenses.

 

Les trois principaux partis - DP, Golkar et PDI-P - approuvent le principe du Pancasila et donc le caractère séculier des politiques indonésiennes. Mais l’influence de l’Islam fondamentaliste sur la société a augmenté au cours des deux dernières années, entraînant l’intolérance contre certains secteurs et contre la minorité chrétienne.

Situation économique

La croissance économique stimulée par la demande intérieure                    

 

APAC Indonesia 2018 Real GDP growth

 

L’économie indonésienne est vaste et relativement fermée. Elle présente une vulnérabilité structurelle aux chocs extérieurs en raison d’une forte dépendance aux exportations de matières premières (qui représentent plus de 60% des exportations), aux importations de pétrole ainsi qu’aux nombreux investissements indirects opérés vers l’intérieur.

Les perspectives économiques à court terme de l’Indonésie sont positives, avec une croissance du PIB réel qui devrait se maintenir à près de 5% en 2018 et 2019, stimulée essentiellement par la demande nationale. La consommation privée est robuste en raison d’une baisse des coûts du crédit, d’une hausse de l’emploi et de l’expansion des mécanismes sociaux. La croissance des investissements est portée par les améliorations apportées aux infrastructures (construction de nouvelles routes, ports et centrales électriques).

 

APAC Indonesia 2018 Real private consumption

 

Le déficit public devrait diminuer à 2,3% du PIB et se maintenir dans les années à venir, malgré une base imposable plutôt basse. La suppression et/ou diminution des subventions en matière d’énergie depuis 2015 a permis de garder sous contrôle le déficit budgétaire. La dette publique devrait rester à un niveau soutenable, de près de 35% du PIB, au cours des cinq prochaines années. Si les exportations ont connu une forte croissance en 2017, cette augmentation devrait ralentir quelque peu en 2018 et 2019 en raison de la baisse de la demande chinoise. Un potentiel atterrissage difficile de l’économie chinoise aurait un impact considérable sur les exportations Indonésiennes, cependant un tel scénario semble peu probable actuellement.

La position extérieure de l’Indonésie s’est améliorée mais demeure vulnérable, en raison d’une forte dépendance aux investissements de portefeuille pour financer des déficits du compte courant persistants et la dette extérieure accrue du secteur privé. Cela rend l’économie susceptible de réduire fortement les flux de capitaux vers les marchés émergents, par exemple en raison d’un nouveau resserrement monétaire aux États-Unis. Dans pareil scénario, les entreprises indonésiennes qui ont emprunté en devises étrangère, sans couverture contre le risque de change, pourraient rencontrer des problèmes au niveau de leurs obligations de dette, en particulier si la roupie indonésienne venait à se déprécier considérablement par rapport au dollar USD.

 

APAC Indonesia 2018 Real fixed investment

 

Cela dit, la vulnérabilité de l’Indonésie aux variations de la confiance des investisseurs est atténuée par des politiques monétaires solides et un secteur bancaire résistant. Grâce à une croissance robuste du PIB, la tendance du coefficient de dette extérieure est à la baisse. La dette extérieure par rapport aux exportations de biens et de services diminue également, réduisant ainsi la dépendance de l’Indonésie aux capitaux étrangers. Les réserves internationales restent plutôt fortes avec une couverture des importations de plus de huit mois. Par conséquent, la situation économique extérieure de l’Indonésie reste robuste, et en dépit du fait qu’une nouvelle augmentation des taux d’intérêt par la Réserve fédérale des États-Unis en 2018 pourrait exercer une pression vers le bas sur le taux de change, une forte dépréciation de la roupie est peu probable car le sentiment des investisseurs à l’égard de l’Indonésie s’améliore.

 

APAC Indonesia 2018 Foreign debt

 

La situation économique étant positive et la vulnérabilité du pays aux chocs extérieurs ayant diminué avec une baisse de la dette extérieure, l’évaluation du risque politique Atradius STAR a augmenté la notation d’une note, la portant à 4 (risque faible-modéré – négatif).

Documents associés

Avertissement

Les informations figurant sur ce site sont uniquement fournies à titre indicatif et ne doivent pas être utilisées à d’autres fins que celles mentionnées. Nous vous remercions de bien vouloir vous reporter aux réglementations et accords en vigueur. Aucunes informations ne peuvent être considérées comme créant un droit, une obligation ou engageant la responsabilité d’Atradius y compris pour juger de la moralité d’un ou de plusieurs acheteurs. Si Atradius juge de la moralité d’un acheteur, elle le fait pour le compte de son arbitrage et en aucun cas au bénéfice de ses assurés ou toute autre personne. En aucun cas, Atradius, ses partenaires ou sociétés apparentées, agents ou employés, ne pourront être tenus responsables envers les lecteurs ou toute autre personne pour toute décision ou mesure prise sur la foi des informations contenues dans cette carte, ou pour tous dommages indirects, particuliers ou similaires, même si ces personnes ont été avisées de l’éventualité de tels préjudices.