Market Monitor TIC USA 2017

Market Monitor

  • USA
  • Electronics/ICT

06 juin 2017

En 2016, le marché américain des TIC a bénéficié de la stabilité de la croissance économique et du dynamisme de la consommation des ménages. En 2017, le marché américain des TIC devrait croître de 3%.

  • Les segments des technologies émergentes affichent toujours une forte croissance
  • L’impact de la nouvelle politique économique américaine reste à évaluer
  • Légère augmentation des faillites attendue en 2017

 

 

 

 

En 2016, le marché américain des TIC a bénéficié de la stabilité de la croissance économique et du dynamisme de la consommation des ménages, encouragée par la croissance des salaires et des emplois et la baisse des prix de l’énergie. Selon l’EITO (Observatoire européen des TI), la croissance des ventes de TIC aux États-Unis a augmenté de 3,2% en glissement annuel en 2016, les ventes de TI gagnant 4,3% et les services de développement de logiciels s’adjugeant une hausse de 9%).

 

En 2017, le marché américain des TIC devrait encore croître de 3% à 4%. Les recettes provenant des ventes de smartphones devraient atteindre 55,6 milliards de dollars en 2017, en hausse de 2% en glissement annuel, des modèles plus économiques devant arriver sur le marché en 2017. En revanche, les ventes de tablettes, l’un des produits ayant enregistré les meilleures performances ces dernières années, devraient chuter de 8% cette année à 16 milliards de dollars, en raison de la stabilisation des taux d’adoption et du ralentissement des cycles de remplacement. De même, les ventes d’ordinateurs portables et de bureau devraient diminuer de 3% et 8%, à 15,6 milliards et 3,9 milliards de dollars, respectivement. Comme en 2016, les principaux moteurs de la croissance seront les technologies émergentes: la connectique, les assistants numériques et l’impression 3D, la réalité augmentée/ virtuelle, les véhicules autonomes et les technologies médicales et sportives, qui devraient afficher des taux de croissance à deux chiffres.

 

Malgré les taux de croissance généralement robustes affichés par de nombreux segments des TIC, la forte concurrence continue à induire des stratégies de vente à bas prix qui compriment les marges des distributeurs et des détaillants. Le niveau déjà élevé de pénétration du marché par des catégorie de produits matures et la nécessité subséquente d’innover érodent les marges des fabricants. De nombreuses entreprises de TIC continuent à dépendre fortement du crédit bancaire et d’un financement externe, ce qui se traduit par des bilans affichant un lourd endettement. Les faillites dans le secteur devraient rester stables ou augmenter légèrement en 2017 en raison de la forte concurrence, du grand nombre de start-ups et des cycles de vie de produit courts.

 

Les paiements dans le secteur des TIC prennent généralement de 30 à 90 jours, mais dans certains cas le délai peut aller jusqu’à 120 jours. Les cas de retards de paiement sont souvent liés à des litiges concernant le prix des produits ou à d’autres questions plutôt qu’à des problèmes de liquidités. Face à la succession rapide des innovations sur le marché, les fabricants offrent souvent des «prix protégés» ou des rabais pour alléger leurs stocks. Cela peut conduire à des litiges et finalement à une augmentation des cas de non-paiement, jusqu’à ce que la question soit résolue.

 

 

 

 

Il reste à voir quel sera l’impact des politiques de l’administration Trump sur le marché américain des technologies de l’information et de la communication. Les réductions d’impôts et les mesures d’incitation annoncées pourraient avoir pour effet d’augmenter le pouvoir d’achat des ménages et de réduire encore le chômage, ce qui inciterait les consommateurs à dépenser davantage en TIC. Cependant, une restriction massive du programme de visa H1-B pour travailleurs immigrants hautement qualifiés pourrait affecter les politiques de recrutement. Parallèlement, une augmentation des tarifs douaniers applicables aux importations de produits électroniques en provenance d’Asie pourrait affecter les producteurs et faire monter les prix de vente, tandis que les exportateurs américains de TIC pourraient être impactés par un renforcement du protectionnisme mondial (surtout ceux exportant vers l’Amérique latine).

 

 

 

 

Tant que nous n’aurons pas plus de précisions sur les implications des changements potentiels dans les politiques commerciales et économiques américaines, notre stratégie de couverture reste prudemment ouverte, avec une opinion plus favorable pour des sous-secteurs comme les smartphones, les tablettes, les appareils électroniques liés à la santé et d’autres technologies émergentes. En revanche, nous nous tenons à l’écart de sous-secteurs moins favorisés ou en déclin comme les ordinateurs. Notre approche est plus prudente à l’égard de certains segments ou marchés de niche (tels que les exportateurs d’électronique grand public vers les marchés d’Amérique latine, en raison des actuelles difficultés économiques que connaissent certains pays).

 

Lorsque nous évaluons un acheteur, il est essentiel que nous en sachions le plus possible sur ses produits et leur cycle de vie – y compris toute disposition de reprise des invendus et des produits obsolètes. Compte tenu de la courte durée des cycles de vie des produits et de la rapidité avec laquelle les technologies deviennent obsolètes, nous devons également savoir quels sont les marchés et les sous-secteurs finals qu’il fournit.        

 

 

 

 

Documents associés

Avertissement

Les informations figurant sur ce site sont uniquement fournies à titre indicatif et ne doivent pas être utilisées à d’autres fins que celles mentionnées. Nous vous remercions de bien vouloir vous reporter aux réglementations et accords en vigueur. Aucunes informations ne peuvent être considérées comme créant un droit, une obligation ou engageant la responsabilité d’Atradius y compris pour juger de la moralité d’un ou de plusieurs acheteurs. Si Atradius juge de la moralité d’un acheteur, elle le fait pour le compte de son arbitrage et en aucun cas au bénéfice de ses assurés ou toute autre personne. En aucun cas, Atradius, ses partenaires ou sociétés apparentées, agents ou employés, ne pourront être tenus responsables envers les lecteurs ou toute autre personne pour toute décision ou mesure prise sur la foi des informations contenues dans cette carte, ou pour tous dommages indirects, particuliers ou similaires, même si ces personnes ont été avisées de l’éventualité de tels préjudices.