Market Monitor Automobile Chine 2018

Market Monitor

  • China
  • Automotive/Transport

04 sept. 2018

Le segment des véhicules électriques reste prometteur, car le gouvernement maintient ses subventions substantielles en faveur des constructeurs, et les acheteurs bénéficient de politiques d’incitation

  • Forte croissance, mais des surcapacités apparaissent dans le segment des véhicules électriques
  • Bonne résilience malgré le litige commercial sino-américain
  • Délais de paiement : 90 à 120 jours en moyenne

 

 

 

 

2018 china cars pic1

 

 

D’après l’Association chinoise des constructeurs automobiles (CAAM), en 2017 les ventes domestiques de véhicules ont progressé de 3% en glissement annuel, atteignant 28,88 millions d’unités, une hausse nettement inférieure au bond de 10% enregistré en 2016. Ce ralentissement de la croissance est imputable à la hausse des taxes sur les petites voitures et à un ajustement des subventions sur les véhicules électriques. Les ventes de voitures particulières ont augmenté de 1,4% (parmi celles-ci, les ventes de SUV ont bondi de 13,3%, à 10,25 millions d’unités), tandis que les ventes de minibus et de véhicules polyvalents plongeaient respectivement de 20% et 17%. Bénéficiant d’une forte demande, les ventes de véhicules utilitaires ont bondi de 14%, à 4,16 millions d’unités. En 2018, les prévisions tablent sur une hausse des ventes de véhicules pouvant aller jusqu’à 5% en glissement annuel.

 

2018 china cars pic2

 

Le segment des véhicules électriques reste prometteur, car le gouvernement maintient ses subventions substantielles en faveur des constructeurs, tandis que les acheteurs bénéficient de politiques d’incitation et de promotions favorables. Les organismes publics sont encouragés à acheter davantage de véhicules à énergies nouvelles. Le marché des voitures électriques a grimpé en flèche de 53,3% en 2017, à 780.000 unités environ; les ventes ont même augmenté de 111,5% au premier semestre 2018. Toutefois, l’apparition de surcapacités suscite des inquiétudes. À l’heure actuelle, plus de 200 projets de véhicules électriques sont déployés en Chine; ils représentent un investissement de plus de CNY 1.026 milliards et une capacité potentielle de plus de 21 millions d’unités, alors que le gouvernement avait fixé la cible à 7 millions d’unités sur les routes d’ici 2025. De ce fait, le gouvernement chinois réduit graduellement les subventions pour freiner ce segment. Des règles plus strictes ont également été établies de manière à relever le seuil d’obtention des subventions, pour contraindre les constructeurs de voitures à rejoindre d’eux-mêmes des sociétés de haute technologie possédant les compétences fondamentales. Ainsi, les producteurs à bas coûts sortiront du marché.

 

2018 china cars pic3

 

Le marché chinois de l’automobile s’avère plutôt résilient face à l’actuelle guerre commerciale sino-américaine. Les volumes d’importations et d’exportations de véhicules (1,25 millions et 1,06 millions d’unités respectivement) sont très modestes comparativement à la production du secteur (29 millions en 2017). Le gouvernement a pris récemment plusieurs mesures pour dynamiser le marché de l’automobile. Depuis juillet 2018, les taxes à l’importation sur les véhicules, qui s’élevaient à 25%, ont été drastiquement réduites à 15%, et celles sur les pièces ont été abaissées de 10% à 6%. La taxe supplémentaire de 25% n’est appliquée qu’aux produits fabriqués aux États-Unis, à titre de représailles. Parallèlement, la Chine a annoncé son intention d’alléger d’ici cinq ans les conditions de formation des joint-ventures et d’ouvrir son marché aux constructeurs automobiles étrangers. Les règles seront assouplies pour les voitures électriques cette année, pour les utilitaires d’ici 2020 et pour les voitures particulières en 2022. Toutes ces mesures devraient garantir au marché de l’automobile domestique des performances solides et stables dans les prochaines années. Cependant, malgré sa résilience, une escalade de l’actuelle guerre commerciale sino-américaine impacterait à coup sûr l’industrie automobile ainsi que d’autres secteurs (en raison, par ex., d’une dégradation potentielle de la confiance des entrepreneurs et des consommateurs).

 

2018 china cars pic4

 

En moyenne, les constructeurs automobiles et les fournisseurs du secteur recouvrent leurs créances au bout de 90-120 jours environ. Dans le segment des concessionnaires, le nombre moyen de jours de crédit est de 40-60 environ. L’historique de paiement a été satisfaisant au cours des deux dernières années et les cas de non-paiement ne devraient pas augmenter dans les prochains mois. Le taux de faillites dans la construction automobile est faible par rapport aux autres secteurs économiques et le nombre de défaillances d’entreprises ne devrait pas augmenter en 2018.

 

Nous considérons la construction automobile comme un secteur solide, en raison de sa forte capitalisation, de son intensité en technologie et du potentiel de croissance du marché chinois de l’automobile. Notre stratégie de couverture reste ouverte, mais nous sommes plus prudents à l’égard des constructeurs de marques domestiques qu’en ce qui concerne les joint-ventures. Notre politique de couverture est souple à l’égard des fournisseurs de pièces essentielles (rang 1), qui sont hautement intégrés aux chaînes de d’approvisionnement des FEO. Elle est neutre pour le segment des fournisseurs de composants de base (rang 2). Nous sommes plus attentifs s’agissant des petites entreprises de ce segment, en raison de leur faible capitalisation qui pourrait constituer un risque de faillite. Contrairement à d’autres fabricants, les entreprises de ce segment peuvent avoir des difficultés à obtenir un financement bancaire. Quant aux concessionnaires, notre politique de couverture est assez restrictive en raison de la concurrence acharnée qui règne dans ce segment et de la taille généralement petite des entreprises.

 

 

Documents associés

Avertissement

Les informations figurant sur ce site sont uniquement fournies à titre indicatif et ne doivent pas être utilisées à d’autres fins que celles mentionnées. Nous vous remercions de bien vouloir vous reporter aux réglementations et accords en vigueur. Aucunes informations ne peuvent être considérées comme créant un droit, une obligation ou engageant la responsabilité d’Atradius y compris pour juger de la moralité d’un ou de plusieurs acheteurs. Si Atradius juge de la moralité d’un acheteur, elle le fait pour le compte de son arbitrage et en aucun cas au bénéfice de ses assurés ou toute autre personne. En aucun cas, Atradius, ses partenaires ou sociétés apparentées, agents ou employés, ne pourront être tenus responsables envers les lecteurs ou toute autre personne pour toute décision ou mesure prise sur la foi des informations contenues dans cette carte, ou pour tous dommages indirects, particuliers ou similaires, même si ces personnes ont été avisées de l’éventualité de tels préjudices.