Le moteur économique de la région MENA s'essouffle

Etude économique

  • Algeria,
  • Egypt,
  • Iran,
  • Jordan,
  • Kuwait,
  • Morocco,
  • Saudi Arabia,
  • Tunisia,
  • United Arab Emirates
  • General economic

01 déc. 2020

La pandémie de coronavirus et l'effondrement des prix du pétrole portent un double coup aux économies du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord

Points clés

  • La pandémie de coronavirus et l'effondrement des prix du pétrole qui en découle constituent un double coup dur pour les économies du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord (MENA). Tout en restant financièrement très dépendants du marché mondial du pétrole qui s'est effondré, ces pays se sont également diversifiés dans le secteur du tourisme, qui est gravement touché par l'épidémie de coronavirus.
  • Un nouvel essor du marché pétrolier qui pourrait alimenter les économies pourrait ne pas se produire avant un certain temps et ne durera pas à long terme, étant donné que la transition énergétique mondiale s'accélère. En attendant, le surendettement public continue d'augmenter et nécessite un assainissement budgétaire urgent. Les pertes d'emplois structurelles et la faiblesse des investissements en capital pourraient nuire au potentiel de croissance économique de la région.
  • Il est temps de renouveler le modèle économique et de le rendre plus durable en accélérant les efforts de diversification économique à grande échelle et en stimulant l'innovation technologique. Parmi les tremplins identifiés pendant la crise, on trouve les produits pharmaceutiques. Les économies d'Afrique du Nord pourraient également s'appuyer sur la transition en cours vers la fabrication de haute technologie et de l'expansion de leurs réseaux commerciaux.
  • L'intérêt croissant de la région pour les projets d'énergie renouvelable doit être porté à un niveau supérieur, l'investissement dans les capacités d'énergie renouvelable étant au cœur du processus de renouvellement économique. En offrant un moyen écologique de satisfaire l'augmentation continue de la demande énergétique locale, les combustibles fossiles pourraient être libérés pour le marché de l'exportation, ce qui réduirait le risque de voir des actifs immobilisés pendant la période de transition.
Avertissement

Les informations figurant sur ce site sont uniquement fournies à titre indicatif et ne doivent pas être utilisées à d’autres fins que celles mentionnées. Nous vous remercions de bien vouloir vous reporter aux réglementations et accords en vigueur. Aucunes informations ne peuvent être considérées comme créant un droit, une obligation ou engageant la responsabilité d’Atradius y compris pour juger de la moralité d’un ou de plusieurs acheteurs. Si Atradius juge de la moralité d’un acheteur, elle le fait pour le compte de son arbitrage et en aucun cas au bénéfice de ses assurés ou toute autre personne. En aucun cas, Atradius, ses partenaires ou sociétés apparentées, agents ou employés, ne pourront être tenus responsables envers les lecteurs ou toute autre personne pour toute décision ou mesure prise sur la foi des informations contenues dans cette carte, ou pour tous dommages indirects, particuliers ou similaires, même si ces personnes ont été avisées de l’éventualité de tels préjudices.