Perspectives économiques mondiales - février 2021

Etude économique

  • Algeria,
  • Angola,
  • Argentina,
  • Australia,
  • Austria,
  • Bangladesh,
  • Belgium,
  • Brazil,
  • Bulgaria,
  • Canada,
  • Chile,
  • China,
  • Colombia,
  • Costa Rica,
  • Croatia,
  • Cyprus,
  • Czech Republic,
  • Denmark,
  • Egypt,
  • Estonia,
  • Finland,
  • France,
  • Germany,
  • Greece,
  • Hong Kong SAR,
  • Hungary,
  • Iceland,
  • India,
  • Indonesia,
  • Iran,
  • Ireland,
  • Italy,
  • Japan,
  • Jordan,
  • Kenya,
  • Kuwait,
  • Latvia,
  • Lithuania,
  • Luxembourg,
  • Malaysia,
  • Mexico,
  • Morocco,
  • Netherlands,
  • New Zealand,
  • Norway,
  • Panama,
  • Peru,
  • Philippines,
  • Poland,
  • Portugal,
  • Romania,
  • Russia,
  • Saudi Arabia,
  • Singapore,
  • Slovakia,
  • Slovenia,
  • South Africa,
  • South Korea,
  • Spain,
  • Sweden,
  • Switzerland,
  • Taiwan,
  • Tanzania,
  • Thailand,
  • Tunisia,
  • Turkey,
  • United Arab Emirates,
  • USA,
  • United Kingdom,
  • Vietnam
  • General economic

04 févr. 2021

Avec l’approbation et la diffusion de plusieurs vaccins, nous prévoyons un rebond de l'économie mondiale en 2021

Après un ralentissement majeur de l'économie mondiale en 2020 causé par la pandémie de Covid-19 et malgré de nouveaux confinements dans certaines régions du monde, un rebond de l’économie mondiale est prévu en 2021. Plusieurs vaccins ont été approuvés et sont en cours de distribution, ce qui permettra de lever progressivement les mesures de confinement. En attendant, le soutien budgétaire et monétaire reste essentiel jusqu’à ce que les pays reprennent une vie économique normale. Une incertitude demeure sur ces prévisions, étant donné la possibilité d'un retard dans le rétablissement de l’économie, qui pourrait se produire en cas de vague prolongée d'infections dans le monde. Cela réduirait considérablement la croissance du PIB en 2021 et repousserait effectivement la reprise économique à 2022.

Points clés

-La sortie progressive des pays de leur immobilisme, devrait permettre une reprise du PIB mondial de 5,0 % en 2021, après une contraction de 3,9 % en 2020.

-Les perspectives pour le commerce mondial en 2021 sont bonnes, après une reprise de la croissance des échanges au cours du second semestre de l'année dernière. La croissance du commerce mondial devrait rebondir de 7 à 8 % en 2021, après une contraction d'ampleur similaire en 2020.

-Après la récession de 2020, les marchés avancés devraient connaître un rebond de leur croissance de 3,9 % en 2021, après une baisse de 5,0 % en 2020. Le rythme de la reprise se ralentit, mais la plupart des marchés avancés ne se remettent pas complètement en 2021 de la contraction du PIB qu'ils ont connue l'année dernière.

-Dans la zone euro, les économies continuent d'être soumises à des mesures restrictives relativement strictes. Une reprise partielle de 4,2 % est probable en 2021 et ce n'est qu'en 2022 que l'activité devrait revenir aux niveaux d'avant la pandémie. Les gouvernements nationaux devraient poursuivre les mesures de relance budgétaire pendant une bonne partie de l'année 2021.

-Le virus fait peser de graves risques sur l'économie américaine en 2021, mais la croissance économique devrait rebondir à mesure que la campagne de vaccination permettra de lever progressivement les mesures de confinement. En outre, le nouveau gouvernement réduit l'incertitude politique, et un nouveau plan de relance important pour l'économie est en cours d'élaboration.

-Au Japon, les infections ont été maîtrisées au cours du premier semestre 2020. En conséquence, l'économie a pris un bon départ en 2021, même si elle ne se remettra pas complètement de la récession de l'année dernière. S'ils ont lieu, les Jeux olympiques de Tokyo donneront un coup de fouet temporaire au PIB en 2021.

-De nombreuses économies de marché émergentes (EME) se trouvent encore à un stade critique de la crise sanitaire, bien qu'il existe de grandes différences entre les pays et les régions. L'Asie est en tête du peloton pour ce qui est du contrôle du nombre d'infections. Les marchés émergents devraient connaître une croissance de 6,3 % en 2021, après une contraction de 1,9 % en 2020.

Avertissement

Les informations figurant sur ce site sont uniquement fournies à titre indicatif et ne doivent pas être utilisées à d’autres fins que celles mentionnées. Nous vous remercions de bien vouloir vous reporter aux réglementations et accords en vigueur. Aucunes informations ne peuvent être considérées comme créant un droit, une obligation ou engageant la responsabilité d’Atradius y compris pour juger de la moralité d’un ou de plusieurs acheteurs. Si Atradius juge de la moralité d’un acheteur, elle le fait pour le compte de son arbitrage et en aucun cas au bénéfice de ses assurés ou toute autre personne. En aucun cas, Atradius, ses partenaires ou sociétés apparentées, agents ou employés, ne pourront être tenus responsables envers les lecteurs ou toute autre personne pour toute décision ou mesure prise sur la foi des informations contenues dans cette carte, ou pour tous dommages indirects, particuliers ou similaires, même si ces personnes ont été avisées de l’éventualité de tels préjudices.