Market Monitor Chimie Pologne 2018

Market Monitor

  • Poland
  • Chemicals/Pharma

19 juil. 2018

Le comportement de paiement dans le secteur a été bon au cours des deux dernières années et le nombre de retards de paiement et de faillites a été faible.

 

Poland chemicals 2018 pic1

 

  • D’après l’Office polonais des statistiques, la production chimique a augmenté de 4,6% en 2017, la production de caoutchouc et de plastiques enregistrant même un bond de 9,5%. Une nouvelle croissance de la production est attendue en 2018, mais à un rythme plus lent, soutenue par la dynamique du PIB, qui devrait gagner plus de 4%.

  • De nombreux acteurs ont des positions fortes sur le marché, tant au niveau national qu’en Europe centrale et orientale. Cet avantage leur permet de se concentrer sur les innovations (plus de 20% des brevets existants en Pologne sont liés au secteur chimique) ou de se développer dans de nouveaux segments du marché via des fusions-acquisitions.

  • Les marges de rentabilité des entreprises chimiques devraient rester stables en 2018. L’endettement dans le secteur chimique polonais est moyen et de nombreuses sociétés ont recours au crédit d’équipement pour financer leurs projets d’investissement dans l’innovation. Les banques polonaises accordent en général volontiers des prêts au secteur de la chimie. Le taux de référence polonais, qui est de 1,5%, est faible depuis mars 2015; les taux d’intérêt des emprunts sont donc bas, ce qui incite les entreprises chimiques à recourir aux prêts bancaires pour financer leurs investissements.

  • En moyenne, les délais de paiements dans le secteur chimique polonais varient de 30 à 60 jours; mais ils peuvent atteindre jusqu’à 180-240 jours pour les produits saisonniers (par ex. les engrais). Le comportement de paiement dans le secteur a été bon au cours des deux dernières années et le nombre de retards de paiement et de faillites a été faible. Vu les solides performances du secteur chimique, aucune augmentation notable des faillites d’entreprises n’est attendue en 2018. Cependant, début 2018 nous avons constaté plusieurs retards de paiement dans le segment des distributeurs d’engrais.

  • Notre politique de couverture reste généralement ouverte à l’égard du secteur de la chimie. Mais nous sommes restrictifs en ce qui concerne les grossistes en carburants et les petites chaînes de stations-service du sous-secteur de la pétrochimie, en raison de l’existence, dans le passé, d’une économie souterraine qui a conduit à la hausse de la TVA et à la multiplication des contrôles fiscaux.

  • Notre politique de couverture à l’égard du segment de la pharmacie est neutre; nous sommes plus prudents en ce qui concerne les grossistes en médicaments, car le marché est strictement réglementé par le gouvernement. De nouveaux règlements sur la concentration des pharmacies (par ex. restrictions à la propriété des officines) et la distribution des médicaments pourraient influencer les performances et les résultats de tous les opérateurs du marché.

 

Documents associés

Avertissement

Les informations figurant sur ce site sont uniquement fournies à titre indicatif et ne doivent pas être utilisées à d’autres fins que celles mentionnées. Nous vous remercions de bien vouloir vous reporter aux réglementations et accords en vigueur. Aucunes informations ne peuvent être considérées comme créant un droit, une obligation ou engageant la responsabilité d’Atradius y compris pour juger de la moralité d’un ou de plusieurs acheteurs. Si Atradius juge de la moralité d’un acheteur, elle le fait pour le compte de son arbitrage et en aucun cas au bénéfice de ses assurés ou toute autre personne. En aucun cas, Atradius, ses partenaires ou sociétés apparentées, agents ou employés, ne pourront être tenus responsables envers les lecteurs ou toute autre personne pour toute décision ou mesure prise sur la foi des informations contenues dans cette carte, ou pour tous dommages indirects, particuliers ou similaires, même si ces personnes ont été avisées de l’éventualité de tels préjudices.